Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La Tour Eiffel numérique de 2025

Christine Kerdellant ,

Publié le

La Tour Eiffel numérique de 2025

La tour Eiffel a été créée pour l’Exposition universelle de 1889, le Grand Palais pour celle de 1900. À l’époque, on avait l’audace de penser l’impossible et de trouver – ensuite – les solutions innovantes pour le réaliser. C’est ce qu’entend refaire Jean-Christophe Fromantin, chef d’entreprise et homo politicus, initiateur du projet de candidature de la France pour l’Exposition universelle de 2025. La vision à laquelle il a rallié tout le monde – à l’exception d’Anne Hidalgo, maire de Paris, qui craint la cannibalisation de « ses » JO 2024 – est un projet à 3,5 milliards d’euros entièrement financé par les partenaires privés et la billetterie. Mais pas question de billets standard pour les 50 millions de visiteurs attendus : le big data aura frappé, transformant la visite en expérience unique, sur mesure. Un Autrichien de 20 ans, amoureux de la musique mais sans grands moyens financiers, n’ira pas dans les mêmes villes et les mêmes lieux qu’un Japonais de 40 ans, amateur de grands crus, qui, lui, remontera la nationale 7 avant d’aller à Strasbourg…

Au cœur du dispositif, pas de pavillons nationaux, mais une sphère de 127 mètres de diamètre, une Terre au 1/100 000e, un objet connecté géant capable de recevoir des data venues du monde entier : chaque pays utilisera ainsi la réalité augmentée pour faire visiter ses paysages, ressentir ses climats ou entendre ses musiques. Ce globe s’inspire de celui, utopique, du géographe Elisée Reclus. Jamais une sphère de cette taille, vide mais aux parois connectées, n’a été construite.

Cette sphère est incluse dans le premier cercle, le village global, au cœur historique de Paris, circuits pédestres et balises thématiques de réalité augmentée à l’appui. Deuxième cercle : 12 forums thématiques – baptisés Nouvelles Mobilités, Voyage dans l’espace, Université des connaissances, Génie du corps… – seront répartis dans le Grand Paris et quelques métropoles régionales. Troisième cercle : un catalogue de « Détours et Flâneries » quadrillera la France. Les mobilités seront revisitées pour optimiser les déplacements, offrant aux visiteurs la possibilité de poursuivre leur immersion pendant leurs trajets grâce aux nouvelles technologies. Renault et Michelin, partenaires de l’Expo, planchent déjà sur les innovations indispensables. Au XIXe siècle, des médailles avaient permis de primer des artisans et des PME innovantes – Vuitton, Guerlain, Peugeot… –, déclenchant leur essor phénoménal. Ici aussi des labels mettront en scène des entreprises et des innovations éthiques et durables sur tout le territoire.

Le président de la République est censé déposer très vite la candidature de la France devant le Bureau international des Expositions. Ensuite, d’ici au vote prévu en 2018, McKinsey orchestrera la campagne de promotion internationale.

L’Expo devrait engendrer 23 milliards d’euros de retombées économiques et créer 150 000 emplois. Avec des solutions technologiques à inventer d’ici à 2025. « Ce projet, explique Jean-Christophe Fromantin, ne peut exister que financé par le privé, car l’État le passerait au broyeur de sa rationalité… » Aura-t-on, collectivement, l’audace de le réaliser ? Seule évidence : les grandes Expos ont contribué à inscrire la France dans la modernité et à lui donner un élan, dont elle a aujourd’hui grand besoin. Bien plus que de jeux Olympiques. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus