Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La réalité augmentée à un tournant en 2017 pour ABI Research

Gabriel Thierry

Publié le

Le cabinet de conseil ABI Research s’attend à un tournant pour les applications industrielles autour de la réalité augmentée. L'essor de ces technologies s’avère toutefois plus lent que prévu initialement.

La réalité augmentée à un tournant en 2017 pour ABI Research © Volvo Group

Cette fois, c’est pour de bon ? 2017 pourrait (enfin) marquer le décollage de la réalité augmentée dans l'industrie, si l’on en croit le cabinet de conseil ABI Research. Dans une étude publiée en décembre dernier, l’entreprise estime que cette technologie prometteuse va connaître "un tournant" au cours des deux prochaines années.

Le marché des produits de réalité augmentée à destination de l’industrie, notamment la logistique et la production, devrait en effet "croître de plus de 400 %" en 2017, indique ABI Research. Ce mouvement devrait être tiré par les grandes entreprises, qui vont "investir de plus en plus dans la réalité augmentée", que ce soit dans les lunettes intelligentes ou des smartphones combinés à des applications

"Plus lent qu’attendu"

Espéré d’abord pour 2016, ce tournant du marché a été repoussé à 2017. "C’est plus lent qu’attendu au départ", explique Eric Abbruzzese, analyste senior à ABI Research, à L’Usine Nouvelle. "Les entreprises recherchaient plus d’informations concrètes pour les guider dans leurs investissements", retardant même les premiers calendriers qu’elles avaient anticipé pour leur transformation numérique.

Mais après des expérimentations qui "ont connu un grand succès en 2016, avec un fort retour sur investissement", l’année 2017 devrait être synonyme de "déploiements plus importants". Les ventes attendues "sont très prometteuses", souligne Eric Abbruzzese, "car les entreprises vont s’apercevoir qu’elles peuvent obtenir un retour sur investissement avec ces technologies".

Les expérimentations pilotes de grands groupes, comme Boeing, DHL, GE ou encore Shell, note l’étude d’ABI Research, pourraient alors faire tâche d’huile auprès des PME. "Les petites entreprises pourront elles aussi obtenir dans la réalité augmentée un retour d’investissement significatif, bien que les coûts initiaux de cette technologie puissent être plus difficiles à négocier", estime Eric Abbruzzese.

Des malentendus à écarter

Attention, avertit enfin ABI Research, "il peut exister des malentendus autour des capacités de la réalité augmentée : ces essais permettront aux utilisateurs de comprendre les bénéfices de cette technologie". Les activités de maintenance, de construction, ou encore celles nécessitant une main d’œuvre dispersée sur une large zone géographique et ayant recours à de l’intervention à distance sont celles qui devraient le plus bénéficier des apports de la réalité augmentée.

Cette conviction d'un futur tournant du marché est renforcée par les performances actuelles des appareils en réalité augmentée, suffisantes pour répondre aux besoins des entreprises, que ce soit en termes de renforcement de la sécurité au travail, d’accroissement de la productivité ou encore de réduction des frais de déplacement par l’intervention à distance.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus