Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Infographie] L'industrie retrouve de la compétitivité

, ,

Publié le

Infographie Selon le baromètre exclusif de L’Usine Nouvelle réalisé en partenariat avec Deloitte, les industriels estiment que leur compétitivité s’est améliorée cette année et sont optimistes pour 2017.

[Infographie] L'industrie retrouve de la compétitivité © Deret

Le « ça va mieux » de François Hollande pourrait aussi s’appliquer à la compétitivité des usines. C’est l’un des faits marquants du baromètre exclusif de « L’Usine Nouvelle », réalisé en partenariat avec Deloitte, sur la compétitivité des entreprises françaises. En 2016, huit industriels sur dix estiment que leur entreprise est compétitive. Ce résultat marque une hausse de 8 points par rapport à l’année précédente. Pour la première fois, la compétitivité est perçue meilleure dans les usines que dans le reste de l’économie. Les chefs des entreprises manufacturières se montrent également plus optimistes pour l’année à venir. 65,6 % d’entre eux anticipent une nouvelle amélioration de leur compétitivité en 2017, contre 55 % en 2016.

Cette embellie se lit aussi dans l’évolution des priorités des entreprises. Après des années de réduction des coûts tous azimuts, ces dernières repartent de l’avant. En 2016, les industriels placent désormais l’innovation (52,8 %) en tête de leurs enjeux stratégiques. La nécessité de maintenir leurs marges, principale préoccupation des chefs d’entreprise l’an passé, rétrograde à la troisième place.

La motivation des salariés, un critère déterminant

Le facteur humain reste le principal levier d’amélioration de la compétitivité. La compétence des managers et des salariés n’est pas son principal ressort. Encore plus que l’année précédente, les industriels estiment que la motivation, l’implication et le bien-être des salariés constituent l’élément discriminant de leurs performances (56,4 % des réponses). L’importance accordée à la gestion des talents tient également à la montée en puissance de l’enjeu représenté par le digital. En 2016, près d’un quart des industriels (24,5 %) assure se préoccuper de leur transformation numérique. Une nette progression par rapport à 2015. Ils n’étaient alors que 8 % à évoquer le sujet. « Le numérique n’a pas encore la place qu’il devrait occuper dans les préoccupations des entreprises », regrette Jean-Marc Liduena, senior partner chez Deloitte. La transformation numérique est surtout une préoccupation des grandes entreprises, alors que l’enjeu reste encore peu identifié par les PME (16 % s’y intéressent). Elles ne resteront pourtant pas à l’abri de la révolution en cours.

Les freins à la compétitivité, eux, ne varient guère. Les industriels incriminent toujours l’environnement réglementaire trop lourd, le coût du travail et le droit du travail comme principaux handicaps. Des facteurs sur lesquels ils ont peu de prise. Juste derrière, 16 % des industriels citent l’absence de motivation de leurs salariés comme principal obstacle à leur performance. Le management définitivement est la clé de la compétitivité. 

 

MéthodologieÉtude quantitative réalisée en ligne du 12 juillet au 29 août 2016 auprès de 509 dirigeants de l’industrie, de la construction, de l’assurance finance et du marketing.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus