Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Exclusif : Les 100 premiers sites industriels français

, , ,

Publié le , mis à jour le 09/07/2015 À 08H02

Exclusif Le classement exclusif des 100 premiers sites industriels français établi par L’Usine Nouvelle révèle l’importance de la R&D, la bonne santé de l’aéronautique et l’affaiblissement de l’automobile.

(Pascal Guittet)

Les grands employeurs de l’industrie française s’accrochent. Le classement des 100 premiers sites industriels français établi par ''L’Usine Nouvelle'' rassemble 295 000 salariés, un total équivalent à celui de 2014. Quarante sites ont augmenté leur effectif contre 58 l’an passé. Si l’on regarde de plus près, l’automobile et le textile sont les seuls secteurs à avoir réduit la voilure. L’aéronautique continue de recruter et les autres secteurs restent stables. Autre constat : les centres de R & D prennent de plus en plus de place dans le classement. Le Technocentre Renault à Guyancourt (Yvelines) arrive en quatrième position avec 9 776 salariés, 300 de plus qu’en 2014, et talonne le site de PSA Sochaux à Montbéliard (Doubs). Le centre de R & D de Total à Pau (Pyrénées-Atlantiques) figure en 33e position. Il emploie 2 800 personnes.

Plus d’un quart des sites répertoriés dans notre top 100 font partie de l’industrie aéronautique. Ils totalisent 82 000 salariés. Le secteur poursuit son envolée avec 10 000 recrutements en 2014, dont 2 000 par les vingt-cinq plus grands sites. Les commandes d’avions pleuvent, 421 pour Airbus au Salon du Bourget, les cadences de production s’accélèrent et la filière finit même par manquer de bras. Cette année, 8 000 embauches sont prévues. Airbus Opérations à Toulouse (Haute-Garonne) conserve haut la main sa médaille d’or avec 14 000 salariés. Malgré une légère baisse d’effectif, Airbus Helicopters à Marignane (Bouches-du-Rhône) se maintient à la cinquième place. En Île-de-France, les sites du motoriste Snecma continuent d’embaucher, notamment pour produire le nouveau moteur Leap.

4 000 postes en moins dans l’automobile

L’automobile taille dans son effectif, mais reste le premier employeur de notre classement avec 30 sites et 111 000 salariés. Les constructeurs français paient les conséquences de la baisse des ventes de 2009 à 2013 en Europe. Quatre mille emplois supprimés, dont près de 1 000 pour PSA à Montbéliard qui s’accroche à la troisième place. En septembre, une demi-équipe de production a été remplacée par des intérimaires. PSA Mulhouse à Sausheim (Haut-Rhin), sixième du classement, a perdu 600 emplois. L’usine fonctionne en monoflux depuis juin, en attendant l’installation de la ligne de production pour sa nouvelle plate-forme modulaire EMP2, qui sera opérationnelle en septembre 2016. L’ensemble des sites Renault poursuivent leur restructuration à l’exception du Technocentre de Guyancourt. On peut espérer une amélioration : Carlos Ghosn a annoncé 1 000 recrutements dans l’année et une hausse de la production de 40 % d’ici à 2016.

Cliquez sur la carte pour l'afficher en grand 
Les cinq sites du secteur de l’énergie totalisent plus de 12 000 salariés, 1 000 de plus qu’en 2013. Un chiffre trompeur, puisque les 4 000 suppressions d’emplois en France annoncés par Areva ne sont pas encore visibles. Le champion tricolore de l’atome a perdu presque 5 milliards d’euros en 2014. Même constat pour le spécialiste des arts de la table Arc International, à Arques (Pas-de-Calais). Il affiche un effectif de 5 544 personnes, soit seulement 145 salariés de moins qu’en 2014, mais le groupe compte restructurer son site historique et supprimer 200 emplois. L’effectif de Sanofi progresse à Marcy-l’Étoile (Rhône) et Val-de-Reuil (Eure). En parallèle, le géant pharmaceutique restructure sa branche R & D. Son Oncopôle à Toulouse (Haute-Garonne) a été vendu en mars à l’allemand Evotec et a perdu quelque 400 salariés. Son site de Montpellier (Hérault) est passé de 1 100 à 700 employés en un an.

Pas de chamboulement du côté des équipementiers électroniques et électriques. Les géants grenoblois (Isère) STMicroelectronics et Schneider Electric conservent leur position au septième et au douzième rangs. À Vélizy (Yvelines), Thales gagne trois places et 1 400 salariés, mais cela est dû à la réorganisation récente de sa R & D : les salariés de Meudon-la-Forêt (Hauts-de-Seine) se sont installés à Vélizy.

Les industriels de la métallurgie gardent le cap, grâce à la santé retrouvée d’ArcelorMittal après la fermeture des hauts-fourneaux de Florange (Moselle), en 2013. Le sidérurgiste, qui emploie près de 8 000 personnes sur ses trois plus grands sites, a annoncé en avril un investissement de 40 millions d’euros à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). Il a dépassé ses objectifs à Florange. Au total, il aura investi plus de 180 millions d’euros entre 2014 et 2018 en Lorraine. V & M Tubes (Vallourec) entre dans le top 100 à la dernière place avec 1 400 salariés à Aulnoye-Aymeries (Nord). Une place que le groupe aura du mal à conserver : il a annoncé en juin la suppression de 550 postes en France, dont 200 dans le Nord.

Des écosystèmes propices à l’emploi

Après des années de baisse, l’emploi augmente de 0,2 % dans le secteur agroalimentaire avec 493 272 salariés en France, selon l’Insee, dont 13 800 pour les sites de notre classement. Une embellie visible chez LDC à Sablé-sur-Sarthe (Sarthe), malgré une filière avicole française en crise. Le volailler a créé 346 postes et gagné 17 places. Labeyrie à Saint-Geours-de-Maremne (Landes) entre dans le top 100 à la 87e place. Le site emploie 1 500 personnes, soit 300 de plus que l’an passé. Les constructeurs agricoles affichent, eux aussi, de bons résultats. Agco a embauché 250 personnes à Beauvais (Oise) pour fabriquer ses tracteurs et passe devant Kuhn, spécialiste des machines agricoles, à Saverne (Bas-Rhin), à la 97e place.

Si elle peine à embaucher, l’industrie française sait se renouveler. Dans chaque région, nos correspondants ont révélé de nouvelles zones d’activités, des technopôles fraîchement sortis de terre, des friches en reconversion ou des filières d’avenir qui se développent comme les énergies marines à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) et Brest (Finistère). L’industrie se réinvente en Rhône-Alpes avec la plate-forme Inspira à Salaise-sur-Sanne (Isère) qui place l’écologie industrielle au cœur de son aménagement. Ces parcs d’activités permettent aux géants de l’industrie de côtoyer start-up et universités et créent des écosystèmes propices à l’emploi.

 

 

PALMARÈS : LES 100 PREMIERS SITES INDUSTRIELS EN FRANCE
Notre classement recense 295 000 salariés, soit le même nombre qu’en 2014. Mais seul l’aéronautique continue de recruter.
Par Marine Protais


1 AIRBUS OPERATIONS  Toulouse
2 MICHELIN Clermont-Ferrand
3 PSA Peugeot Citroën   Montbéliard
4 RENAULT TECHNOCENTRE  Guyancourt
5 AIRBUS HELICOPTERS  Marignane
6 PSA Peugeot Citroën  Sausheim
7 STMICROELECTRONICS  Grenoble
8 ARC INTERNATIONAL  Arques
9 PSA Peugeot Citroën  Poissy
10 RENAULT TRUCKS  Saint-Priest
11 PSA Peugeot Citroën  Vélizy-Villacoublay
12 SCHNEIDER ELECTRIC  Grenoble
13 THALES  Vélizy-Villacoublay
14 PSA Peugeot Citroën  Trémery
15 PSA Peugeot Citroën  Chartres-de-Bretagne
16 SNECMA  Villaroche
17 RENAULT DOUAI  Douai
18 ALCATEL-LUCENT  Nozay
19 SANOFI PASTEUR  Marcy-L’étoile
20 ARCELORMITTAL ATLANTIQUE  Grande-Synthe
21 THALES  Gennevilliers
22 SNECMA  évry
23 TOYOTA MOTOR MANUFACTURING  Onnaing
24 AREVA  La Hague
25 RENAULT  Cléon
26 AIRBUS DEFENCE AND SPACE  Toulouse
27 DASSAULT AVIATION  Saint-Cloud
28 ROQUETTE FRèRES  Lestrem
29 THALES  élancourt
30 FRANçAISE DE MéCANIQUE  Douvrin
31 DCNS  Brest
32 PSA Peugeot Citroën  Vesoul
33 TOTAL  Pau
34 AREVA  Pierrelatte
35 STMICROELECTRONICS  Rousset
36 PSA Peugeot Citroën  La Garenne-ColombeS
37 TURBOMECA  Bordes
38 AIRBUS OPéRATIONS  Montoir-de-Bretagne
39 MBDA  Plessis-Robinson
40 COOPERL ARC ATLANTIQUE PlestAN
41 KERMENé  Saint-Jacut-du-Mené
42 STX France  Saint-Nazaire
43 ARCELORMITTAL  Fos-sur-Mer
44 ALSTOM TRANSPORT  Belfort
45 AIRBUS OPERATIONS  Bouguenais
46 LDC  Sablé-sur-Sarthe
47 RENAULT SOVAB  Batilly
48 THALES ALENIA SPACE  Toulouse
49 SCHAEFFLER France  Haguenau
50 BOMBARDIER  Crespin
51 DCNS  Cherbourg-Octeville
52 DCNS  Toulon
53 LEGRAND  Limoges
54 RENAULT FLINS  Aubergenville
55 ARCELORMITTAL ATLANTIQUE ET LORRAINE  Florange
56 DCNS  Lorient
57 SEVELNORD  Lieu-Saint-Amand
58 PSA Peugeot Citroën  Valenciennes
59 SAGEM  Massy
60 GE HEALTHCARE  Buc
61 SODEBO  Saint-Georges-de-Montaigu
62 SANOFI PASTEUR  Val-de-Reuil
63 AIRBUS DEFENCE AND SPACE  Les Mureaux
64 THALES  Bordeaux
65 AIRBUS DEFENCE AND SPACE  élancourt
66 HAGER ELECTRO  Obernai
67 THALES ALENIA SPACE  Cannes
68 CONTINENTAL AUTOMOTIVE  Toulouse
69 PSA Peugeot Citroën  Villers-Semeuse
70 MCA  Maubeuge
71 RENAULT TRUCKS  Blainville-sur-Orne
72 GE ENERGY PRODUCTS  Belfort
73 CATERPILLAR  Grenoble
74 RENAULT  Le Havre
75 AUTO CHASSIS INTERNATIONAL  Le Mans
76 ROBERT BOSCH  Onet-le-Château
77 TEFAL  Rumilly
78 TOTAL  Gonfreville-L’OrcheR
79 AIRCELLE  Gonfreville-L’Orcher
80 THALES  Toulouse
81 BECTON DICKINSON  le Pont-de-Claix
82 RENAULT TRUCKS  Bourg-en-Bresse
83 SMART France  Hambach
84 TURBOMECA  Tarnos
85 CONSTELLIUM  Issoire
86 AUBERT & DUVAL  Les Ancizes
87 LABEYRIE  Saint-Geours-de-Maremne
88 PARFUMS CHRISTIAN DIOR  Saint-Jean-de-Braye
89 PSA Peugeot Citroën  Caen
90 STELIA AEROSPACE  Méaulte
91 SAVERGLASS  Feuquières
92 LILLY France  Fegersheim
93 DELPHI  Blois
94 MANITOU  Ancenis
95 SNECMA  Gennevilliers
96 AGCO  Beauvais
97 KuhN  Saverne
98 DAHER  Tarbes
99 STMICROELECTRONICS  Tours
100 V & M Tubes  Aulnoye-Aymeries

 

 

 

Réagir à cet article

Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle
Votre avis ?

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus