Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Edito vidéo] L'embellie, enfin !

Christine Kerdellant

Publié le

L'editorial de Christine Kerdellant, directrice de la rédaction

 

Cette fois, plus de doute, l’économie française a redémarré. Tous les indicateurs, ou presque, sont au vert. La croissance sera supérieure aux prévisions : au moins 1,6 % en 2017. Le chômage baisse enfin (9,5 %) car les entreprises recréent des emplois (près de 300 000 en rythme annuel à la fin juin), en dépit d’une démographie « défavorable », car beaucoup de jeunes arrivent sur le marché alors que les seniors travaillent plus longtemps. Le taux d’emploi n’a d’ailleurs jamais été aussi élevé depuis 1980, à 65 %, grâce à la réforme des retraites. La consommation des ménages progresse. Le tourisme est redevenu flamboyant. La fréquentation hôtelière bat des records, tout comme le transport aérien. Même chose dans le BTP, qui affiche + 14 % de logements mis en chantier au cours des douze derniers mois. L’automobile, elle, accélère (+ 3,8 % sur les six premiers mois de l’année).

 

Le cercle est vertueux : les entreprises voient leurs profits repartir à la hausse et investissent à nouveau. La fin de la mesure de suramortissement n’a pas interrompu le mouvement. Il se crée beaucoup d’entreprises et les défaillances sont au plus bas depuis vingt ans. Les start-up ont levé autant d’argent en six mois que sur toute l’année 2016 ! Quant à l’intérim, qui constitue un indicateur avancé, il est en surchauffe… N’en jetons plus : la France va mieux. Et cela pourrait durer quelque temps, car c’est toute l’Europe qui affiche une croissance solide depuis que le risque politique de l’extrême droite, qui terrorisait les marchés financiers, est, pour un temps, écarté.

Certes, il reste de gros points noirs. Comme la compétitivité des entreprises n’est pas encore rétablie – la France produit toujours « une qualité espagnole aux coûts allemands » –, les exportations n’ont pas progressé au même rythme que les importations. Autrement dit, notre croissance profite à l’Allemagne. Nous risquons d’avoir cette année 60 milliards d’euros de déficit quand nos voisins enregistreront, eux, 250 milliards d’excédent !

Évidemment, la bataille pour la paternité de l’embellie a déjà commencé. Qui a été la bonne fée, le nouveau Président ou l’ancien ? François Hollande, pour les mesures prises dans la deuxième séquence de son quinquennat – la première, celle du matraquage fiscal, ayant au contraire empêché la France de profiter de la reprise générale ? Ou Emmanuel Macron, aux commandes depuis un peu plus de cent jours, mais qui a déployé une intense activité internationale ? Et qui avait, lorsqu’il était ministre de l’Économie, largement contribué à pousser François Hollande à adopter sa nouvelle « politique de l’offre » ?

On serait tenté de répondre avec ingratitude : ni l’un ni l’autre. Ou seulement pour une petite part. Le redémarrage français provient en grande partie de la croissance internationale et des taux faibles de la Banque centrale européenne, qui dopent le marché du logement notamment. Il provient aussi du regain de pouvoir d’achat offert aux ménages, depuis deux ans, par la baisse des prix du pétrole. L’économiste Jean-Marc Daniel a calculé que cet effondrement du prix du baril a eu le même impact sur le portefeuille des Français que la relance de 1981, lorsque la gauche de François Mitterrand était arrivée au pouvoir et qu’il avait augmenté les salaires et distribué à tout va ! Voilà qui incite à la modestie. 

 

Réagir à cet article

Usine Nouvelle N°3526-3527

Vous lisez un article de l’usine nouvelle N°3526-3527

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2017 de L’Usine Nouvelle

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus