Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Edito vidéo] Après les partis, les syndicats ?

Christine Kerdellant

Publié le

L'édito de Christine Kerdellant, directrice de la rédaction de L'Usine Nouvelle

 

 

Quel coup de balai ! En quelques mois, Emmanuel Macron aura fait disparaître le PS, exploser les gaullistes (et non le gaullisme, il s’inspire trop du Général) et inversé la dynamique du Front national. La lassitude des Français à l’égard des jeux politiques traditionnels a porté son élection. Il fut un choix par défaut, sans état de grâce annoncé, et voilà que la réaction énamourée du reste du monde redonne aux Français leur fierté perdue. Sa poignée de main à Trump est commentée, sa stratégie face à Poutine décortiquée, ses adversaires politiques brutalement vieillis inventent le « covoiturage » pour ne pas passer pour des obstructionnistes ringards.

Les partis sont refondés ou en passe de l’être. La gauche française a enfin fait son « Bad-Godesberg » : la social-démocratie (ou le social-libéralisme), c’est la République en marche. Elle rejoint le SPD allemand et le Parti démocrate américain. Mais pour que tout fonctionne comme chez nos voisins, il reste un dernier pan du système à démolir et rebâtir : le monde syndical. On aurait pu penser que ce grand balayage aurait lieu avant celui des partis, tant les syndicats ont été souvent débordés ces dernières années. Le dernier conflit sur la loi El Khomri, au printemps 2016, a montré une CGT à bout de souffle, aigrie, jouant le tout pour le tout. Les élections professionnelles ont traduit le malaise général en actant un changement historique. Dans le privé, la CFDT a doublé la CGT. Preuve que les Français, ici aussi, préfèrent les « progressistes » aux « conservateurs », les « réformateurs » aux « archaïques ».

Macron ira-t-il jusqu’au bout de son intention d’en finir avec le paritarisme qui ne fonctionne plus dans la cogestion de l’assurance-chômage, voire de la formation professionnelle ? Ou utilisera-t-il cette épée de Damoclès comme monnaie d’échange pour obtenir des concessions sur le plafonnement des indemnités aux prud’hommes ? « La preuve que ce système est inefficace est son incapacité à produire des accords pertinents pour tout le monde, car les partenaires sociaux défendent les intérêts des travailleurs en poste mais pas ceux des chômeurs », répétait-il pendant la campagne. Le problème des syndicats français est leur absence d’adhérents donc de recettes. Faut-il rendre le syndicalisme obligatoire ? Les organisations actuelles doivent-elles se transformer en syndicats de services, comme dans d’autres pays ?

Lorsqu’Emmanuel Macron dit : « Je fais confiance aux syndicats pour réguler les relations de travail dans la branche et l’entreprise, mais ils ne doivent pas se substituer aux détenteurs de l’intérêt général », il faut entendre : « La démocratie politique doit prendre le pas sur la démocratie syndicale. » C’est au cœur des entreprises, comme le font leurs homologues allemands et suédois, que les syndicats sont les plus efficaces. Lors de la remise des Trophées des usines 2017, le gagnant du Trophée national (Pierre Bagnon, le directeur de l’activité EMS du site Bosch de Mondeville, près de Caen) a surpris l’auditoire en montant sur scène avec trois représentants syndicaux, dont il a évoqué le rôle essentiel dans le redéploiement de l’usine. Quelques minutes plus tôt, le témoignage de Frédéric Laganier avait montré que la renaissance du site PSA de Rennes tenait aussi à un dialogue plus que constructif : une véritable appropriation des problématiques de production par les salariés avec les organisations syndicales. Les temps changent… et nul ne s’en plaindra.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus