Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Des Usines et des Hommes

,

Publié le

L’Usine Nouvelle, associée au Mouvement des entreprises de taille intermédiaire, propose une rubrique sur son site web dédiée aux champions cachés du  made in France . Cette rubrique accompagne l’exposition "Des Usines et des Hommes" et le travail photographique de Thierry Bouët qui vous fait découvrir l’histoire de 35 champions cachés du made in France.

THIERRY BOUËT,
UN PHOTOGRAPHE, DES USINES


« Mon père était un industriel. J’ai donc un attachement particulier à l’univers des usines, même si je n’avais pas mis les pieds sur un site depuis 1975 », raconte Thierry Bouët. C’est après des études de droit qu’il se lance dans la photographie. Pour les armées d’abord avant de devenir, en 1981, photographe de mode, puis directeur artistique du studio Harcourt. Indépendant depuis 1983, auteur de nombreux ouvrages, Thierry Bouët a exposé cette année aux Rencontres d’Arles un travail intitulé « Affaires privées », pour lequel il a rencontré des vendeurs du site leboncoin.fr.
Spécialiste du portrait et du reportage, le photographe place l’homme dans son environnement de travail dans la série « Des usines et des hommes », l’histoire de 35 champions cachés du made in France. Si pour lui, rien n’a vraiment changé depuis sa dernière visite d’usine, « une chaîne de montage très organisée et un produit transformé », il admire la capacité d’adaptation de l’industrie à une production en perpétuel mouvement. Pour ses prises de vue, il se rapproche de l’homme, « suffisamment, mais pas trop non plus ». Dans l’usine, « le décor est organisé. On n’a pas besoin de mise en scène », souligne-t-il. Il peut ainsi se focaliser sur un homme et se dit surpris par la facilité avec laquelle les gens ont collaboré. Frappé aussi par leur naturel et l’adéquation entre l’homme et son poste de travail, « une somme d’intelligences ». « Tout ce que dit la photo est vrai. » Pour moderniser l’usine, « j’ai enjolivé le décor en le nettoyant » grâce à la technologie. Un travail qui offre une unité, un style à cette plongée au cœur de l’excellence industrielle française.
- A.D.

Le Mouvement des entreprises de taille intermédiaire (Meti), coprésidé par Elizabeth Ducottet et Philippe d’Ornano, a donné carte blanche au photographe Thierry Bouët, qui a posé son objectif dans 35 ETI pour en révéler les coulisses et les talents. Intitulée « Des usines et hommes », sa série photographique s’attache à montrer le beau geste, la passion, la haute technologie, en un mot le génie industriel français. À mille lieues des images d’Épinal que l’on associe encore trop souvent à ce secteur.
Soutenu par la banque Palatine, JC Decaux et "L’Usine Nouvelle", le projet du Meti se déroule en trois temps.

Il débute le 15 septembre par l’exposition d’une sélection des photographies sur les quais de Seine, à Paris, après un vernissage au Petit Palais et le lancement d'une rubrique "Des usines et des hommes" sur le site web de L'Usine Nouvelle. Il se poursuivra en régions, où JC Decaux a mis à disposition une partie de son réseau d’affichage pour présenter, au plus près des sites industriels, le travail de Thierry Bouët. Enfin, en décembre, sortira en librairie l’ouvrage "Des usines et des hommes" réalisé par "L’Usine Nouvelle" et reprenant une centaine des clichés réalisés par Thierry Bouët.

 

A SUIVRE

Lundi 14 septembre 2015, de 17h à 23h : affichage éphémère de l’exposition sur les mobiliers JCDecaux des Champs-Elysées, mise en ligne de la rubrique sur le site web de L'Usine Nouvelle (usinenouvelle.com/desusinesetdeshommes/)
Du 15 septembre au 4 octobre 2015 : présentation de l’exposition sur les Berges de Seine à Paris, Rive gauche (Port du Gros Caillou, face au Jardin flottant Niki de Saint Phalle), en accès libre
Samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015, de 10h à 18h : présentation de l’exposition au ministère de l’Economie,
des Finances et de l’Industrie à l’occasion des Journées du Patrimoine
Octobre – novembre 2015 : affichage en régions sur 1500 panneaux JCDecaux
Décembre 2015 : parution de l’ouvrage de l’exposition en librairie


 

Réagir à cet article

 

 

Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus