Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Amazon planche sur un projet d’entrepôt volant pour drones et colis

Léna Corot ,

Publié le

La société de Jeff Bezos a déposé un brevet original en avril dernier. Amazon planche sur un projet de centre de traitement volant, qui pourrait prendre la forme d'un dirigeable, délivrerait des colis à l'aide de drones et serait ravitaillé à l'aide de transporteurs.

Amazon planche sur un projet d’entrepôt volant pour drones et colis © Amazon - DR

Après l’utilitaire garage à drones de Mercedes-Benz, voici le projet d’entrepôt volant d’Amazon. Si la société de Jeff Bezos a commencé à effectuer ses premières livraisons à l’aide de drones, la durée d’autonomie de ces derniers est limitée. Ainsi les drones ne peuvent pas délivrer de colis à des adresses trop éloignées de l’entrepôt.

Pour pallier à ce problème, Amazon a déposé un brevet auprès des Etats-Unis pour un projet d’entrepôt volant. Ce brevet déposé en avril dernier a été révélé par Zoe Leavitt sur Twitter.

Ce centre de traitement aérien, qui pourrait prendre la forme d’un dirigeable, serait utilisé comme un centre de lancement pour délivrer rapidement des colis à l’aide de drones. Grâce à cette idée, Amazon cherche à économiser la batterie des drones disposant d’une autonomie limitée. Ces derniers auraient "seulement" à descendre pour livrer les colis et n’auraient donc plus besoin de décoller : ils économiseraient donc de l'énergie, précise la société de Jeff Bezos.

Des dirgeables amenant drones et colis au centre de traitement aérien

Dans sa demande de brevet Amazon explique que des transporteurs, pouvant aussi prendre la forme de petits dirigeables, pourraient être utilisés pour amener drones et colis jusqu’au centre de traitement aérien. Ils transporteraient aussi l'énergie et le personnel nécessaires au centre de traitement pour que l'entrepôt volant n'ait pas à redescendre sur la terre ferme.

Amazon a déjà plusieurs idées concrètes pour l’utilisation de ces entrepôts volants. A l’occasion d’un match de football, un tel centre de traitement, placé non loin du stade, permettrait de livrer nourriture et marchandises directement aux spectateurs qui le souhaitent. Les drones communiqueraient entre eux pour éviter, notamment, les collisions. Le dirigeable, quant à lui, pourrait aussi être utilisé comme centre d’affichage permettant aux clients de commander les articles affichés.

Au-delà de la technologie nécessaire pour réaliser un tel entrepôt, Amazon aurait très certainement besoin de l’accord de la Federal aviation administration (FAA), l’autorité de régulation de l’aviation civile américaine. Le chemin est donc encore long avant que la société de Jeff Bezos ne puisse mettre en place un tel système.

Réagir à cet article

Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus