L'Usine de l'Aéro

Montée des cadences de production des grands programmes aéronautiques, émergence de nouveaux acteurs, intégration des technologies numériques, relations entres les sous-traitants et les donneurs d’ordre : le secteur aéronautique ne manque pas de défis. La mission de ce site ? Décrypter les stratégies des grands avionneurs que sont Airbus et Boeing, comprendre la montée en puissance d’acteurs comme Comac, Bombardier, Embraer et Sukoi, scruter l’émergence de nouvelles tendances (des drones aux solutions numériques) et analyser la bataille des motoristes (Safran, Rolls-Royce, Pratt & Whitney, General Electric).

 

 

L'Usine de l'Aéro

Défense

Le livre blanc de la Défense fait bouger l'armée. Avec 10 milliards d'investissement en 2009, l'armée est le premier bénéficiaire du plan de relance. Blindés, avions, armement, technologies de défense, l'industrie militaire s'exprime sur usinenouvelle.com. Découvrez la défense de demain et ceux qui la développe.

Hollande Thales

Emploi, croissance... François Hollande veut cloner Thales !

29/04/2016 | | | | | | | |

5% de croissance sur les trois prochaines années, des embauches par milliers en 2016.... Si Thales était la France, François Hollande serait réélu haut la main. Peut-on cloner Thales? C'est la question que s'est posée mi-amusé mi-sérieux François Hollande en visitant le site de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) du groupe de l'électronicien de Defense le 28 avril […]

Patrice Caine

Thales espère jusqu'à un milliard d'euros de retombées du contrat DCNS des sous-marins australiens

28/04/2016 | | | | |

L'électronicien de défense tricolore Thales s'est positionné pour fournir diverses équipements du système de combat des sous-marins australiens. Déjà fournisseur exclusif des sonars de la marine australienne, ses chances sont démultipliées par sa présence industrielle locale. Une chance au grattage, une chance au tirage. Le slogan de la Française des jeux est […]

Barracuda

DCNS Cherbourg "centre nerveux" du programme de conception de sous-marins pour l’Australie

28/04/2016 | | | | |

Avec 2 100 salariés auxquels s’ajoutent 900 employés de sous-traitants, DCNS Cherbourg-Octeville (Manche) réalise actuellement quatre sous-marins Barracuda pour la Marine nationale française. Le site qui fabrique des sous-marins depuis 100 ans sera au cœur de la préparation du contrat de conception des douze futurs sous-marins Barracuda de la Marine australienne. […]

Article extrait du dossier Sous-marins : DCNS remporte le contrat australien

Philippe Plouvier

Avec le contrat australien, "DCNS franchit une étape de plus dans sa transformation en un groupe international"

28/04/2016 | | |

L'Autralie a décidé : ce sera le groupe français DCNS qui construira les 12 sous-marins. Le contrat total avoisinerait les 34 milliars d'euros. Pour Philippe Plouvier, spécialiste des questions de Défense pour le BCG (Boston Consulting Group), ce succès signe la réussite de l'internationalisation de DCNS, capable de rivaliser face à ces concurrents américain ou japonais. […]

Activités nucléaire civil à l'usine DCNS d’Indret (Loire-Atlantique) doc DCNS

En Loire-Atlantique, DCNS Indret s'interroge sur l'impact de la commande australienne

27/04/2016 | | | |

A coup sûr, le contrat australien aura des répercussions positives sur le site nantais qui motorise tout navire ou sous-marin construit par DCNS. Reste à savoir dans quelle mesure. Spécialisé dans les systèmes propulsifs, le site de DCNS Indret, situé à La Montagne près de Nantes (Loire-Atlantique), sera assurément concerné par le contrat des 12 sous-marins […]

Article extrait du dossier Sous-marins : DCNS remporte le contrat australien

DCNS Provence Fremm Lorient

A Lorient, les entreprises sont toutes sur le pont après le succès australien de DCNS

27/04/2016 | | | |

Les acteurs locaux de la filière navale misent sur le contrat DCNS décroché en Australie pour renforcer leurs activités. D'ores et déjà, l'association Bretagne Pôle Naval, évoque la possibilité d'accentuer les formations. A Lorient (Morbihan), DCNS se situe au premier plan des activités industrielles locales. Le chantier naval y emploie 2.000 salariés en CDI […]

Article extrait du dossier Sous-marins : DCNS remporte le contrat australien

Barracuda

[INFOGRAPHIE] Pourquoi le Barracuda Shortfin de DCNS a convaincu l'Australie

26/04/2016 | | | | |

"Une très grande fierté". C'est en ces termes que François Hollande a commenté le gigantesque contrat décroché par l'industriel français en Australie. DCNS a été choisi pour fournir douze sous-marins à l'armée australienne, pour 34 milliards d'euros. Mais quelles sont les particularités du Shortfin Barracuda ? Découvrez le dans notre infographie. "C'est le contrat […]

Article extrait du dossier Sous-marins : DCNS remporte le contrat australien

Hollande australie 2014

Le plan en 8 étapes de DCNS pour remporter le méga-contrat australien

26/04/2016 | |

Retour sur une négociation menée tambour battant par les Australiens et les Français. L’offre japonaise a longtemps été considérée comme favorite. Mais l’approche intégrée de "l’équipe France" a su mettre en avant les qualités de l’offre française, notamment dans la coopération d’état à état. Pour les fabricants de sous-marins, c’était le contrat du […]

Article extrait du dossier Sous-marins : DCNS remporte le contrat australien

Barracuda

Le succès australien de DCNS est "une victoire de l'industrie française" pour Jean-Yves Le Drian

26/04/2016 | | | | |

DCNS a été choisi par l’Australie pour remplir son programme de défense Sea 1000. Pour un montant de 34,3 milliards d’euros, l'entreprise concevra 12 sous-marins dérivés du Barracuda. Politiques, industriels... tous saluent le succès du groupe maritime français. Il faisait encore nuit en France quand la nouvelle est tombée. Le groupe français DCNS a été choisi […]

Article extrait du dossier Sous-marins : DCNS remporte le contrat australien

Barracuda

Sous-marins : DCNS remporte le contrat australien

26/04/2016 | | | | | |

Le 26 avril, le groupe français DCNS a été choisi par l’Australie pour fournir 12 sous-marins. Le contrat avoisinerait les 34 milliars d'euros. DNCS était en lice contre l’allemand TKMS et un consortium d’industriels japonais associant Mitsubishi Heavy Industries (MHI) et Kawasaki Shipbuilding Corp,

Consultez les archives de la rubrique Défense :

 

 

L'Aéro en images

Campagne finale d’essais en vol et dans la neige pour le Falcon 8X de chez Dassault.

Le Falcon 8X, nouveau fleuron de Dassault Aviation, est entré dans la phase finale de son programme de certification et d’essais en vol, tandis que se poursuivent les préparatifs en vue de la première livraison du triréacteur à très long rayon d’action. Les trois appareils du programme d’essais en vol ont accompli quasiment toutes les procédures prévues dans le cadre des essais de certification, et ont à ce jour accumulé plus de 650 heures de vol au cours de 325 sorties.  

Voir la galerie

Campagne finale d’essais en vol et dans la neige pour le Falcon 8X de chez Dassault.

Découvrez les premières images du dirigeable Airlander 10

Dans un hangar près de Bedford, au nord de Londres, Hybrid Air Vehicles a levé le voile sur son dirigeable Airlander 10.

Voir la galerie

Découvrez les premières images du dirigeable Airlander 10

Assemblage final du miroir du James Webb Telescope

Le prochain télescope spatial, le James Webb Space Telescope (JWSP), a franchi il y quelques jours une nouvelle étape, l’ESA a signé le contrat avec Arianespace pour son lancement sur une fusée Ariane 5 depuis l’astroport de Kourou en octobre 2018. Assemblage des 18 miroirs, tests en température des instruments se succèdent afin de tenir les délais.

Voir la galerie

Assemblage final du miroir du James Webb Telescope

Venise vue par satellite, un autre regard sur la cité des Doges

Le carnaval de Venise est une fête traditionnelle qui remonte au moyen âge. Costumes, couleurs, masques, défilés sont au rendez-vous de cette manifestation qui a débuté il y a quelques jours.   

Voir la galerie

Venise vue par satellite, un autre regard sur la cité des Doges

[DIAPORAMA] Comment sont fabriqués les sièges éjectables du Rafale ?

  A Argenteuil (Val d’Oise), la société d'exploitation des matériels Martin Baker (SEMMB) filiale à 50-50 du fabricant britannique Martin Barker Aircraft et du français Safran, fabrique les sièges du Rafale et de l’ensemble des avions de combats de l’Armée française. La société, qui a produit en décembre dernier son 250e siège pour l'avion de combat tricolore, a réalisé un chiffre d'affaires de 28 millions d'euros en 2015. Il faut à peu près 200 heures pour fabriquer un exemplaire de ce siège éjectable. Depuis leur production en 1961, ils ont sauvé la vie de près de 700 pilotes, indique le fabricant.  

Voir la galerie

[DIAPORAMA] Comment sont fabriqués les sièges éjectables du Rafale ?
Voir tous les diaporamas "Aéronautique" >>
Recevez nos newsletters

Identifiez-vous