Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Wall Street prudente en ce début de semaine, comme l'Europe

Publié le

Infos Reuters (Reuters) - Wall Street a ouvert lundi sans grand changement, pénalisée par le repli des secteurs bancaire et de l'énergie et par l'issue de la réunion du G20 ce week-end, qui a relancé les inquiétudes sur les velléités protectionnistes de l'administration Trump.

Dans les premières minutes après l'ouverture, l'indice Dow Jones perd 7,9 points, soit 0,04%, à 20.908,06 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,14% à 2.375 points et le Nasdaq Composite cède 0,07% à 5.896,89 points.

Le compartiment de l'énergie perd 0,7%, dans le sillage du repli des cours du brut après l'annonce, vendredi, d'une hausse du nombre de forages aux Etats-Unis et des niveaux de production toujours élevés pour les pays membres de l'Opep.

Parmi les valeurs pétrolières, Chesapeake recule de 2,5% et Exxon Mobil perd 0,6%, tout comme Chevron.

Plus forte baisse sectorielle, l'indice des banques recule de 0,78% après les annonces de la Fed la semaine dernière et alors que plusieurs responsables de la banque centrale, dont sa présidente, Janet Yellen, doivent prendre la parole cette semaine.

"Les investisseurs pourraient être (...) sensibles à leur vision sur la réduction de la taille du bilan du Fed, notamment après le discours de vendredi de M. Kashkari appelant à la mise en place d'un "plan" de vente du portefeuille obligataire de la Fed", indique Christian Parisot, chef économiste chez Aurel BGC.

Les investisseurs s'interrogent par ailleurs sur la politique commerciale extérieure de Donald Trump après la réunion du G20, vendredi et samedi, au terme de laquelle les Etats-Unis ont empêché que soit affichée dans le communiqué final une position commune sur le rejet du protectionnisme.

"Une politique protectionniste des Etats-Unis ferait plus de mal que de bien", estime Hussein Sayed, responsable de la stratégie chez FXTM.

En tête de l'indice Dow Jones, Walt Disney (+0,75%) profite du succès au box-office de son dernier film "La Belle et la Bête".

Au sein du Nasdaq, Nektar Therapeutics bondit de 26,3% après les résultats encourageants d'une étude clinique sur un antalgique opioïde.

En Europe, les principales places boursières évoluent en baisse, le Stoxx 600 cédant 0,1%. Les investisseurs européens se montrent peu enclins aux prises d'initiatives avant la tenue dans la soirée d'un débat télévisé entre les principaux candidats à l'élection présidentielle française.

Sur le marché des changes, le dollar est en légère baisse face à un panier de devises de référence, tandis que l'euro gagne 0,18% face au billet vert, à 1,0758.

De son côté, la livre sterling a effacé ses gains initiaux face au dollar pour retomber sous 1,24 dollar, alors que le gouvernement britannique a indiqué qu'il enclencherait la procédure officielle pour une sortie du pays de l'UE le 29 mars.

(Blandine Hénault, avec Tanya Agrawal, édité par Patrick Vignal)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus