Vivendi examine quatre offres pour sa filiale brésilienne de télécoms

Publié le
Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Siège de Vivendi, Paris 8e
© Gisi

Vivendi ne devrait cependant pas pouvoir récolter les 7 milliards d'euros attendus par la cession de GVT. Vivendi espère des offres définitives d'ici début janvier

Vivendi étudie quatre offres préliminaires, toutes supérieures à six milliards d'euros, pour la cession de GVT, sa filiale brésilienne de télécoms, a-t-on appris mercredi de sources proches du dossier.

Ce montant est inférieur à celui visé par le groupe français qui espérait récolter jusqu'à sept milliards d'euros de la vente de sa pépite spécialisée dans les services de téléphonie fixe, d'internet haut débit et de télévision payante.

Ces quatre offres émanent du groupe de télévision payante DirecTV, du géant mexicain des télécoms America Movil, d'un groupe de fonds de capital investissement ainsi que du groupe Liberty Global, propriété du milliardaire américain John Malone, ont indiqué ces sources.

Telecom Italia, qui contrôle le deuxième opérateur mobile brésilien mais qui a une faible part de marché dans le haut débit, n'a pas fait d'offre. Mais le groupe endetté pourrait entrer dans la course après un conseil d'administration prévu le 6 décembre, qui doit statuer notamment sur une scission de ses opérations de téléphonie fixe en Italie, a-t-on précisé.

Vivendi espère des offres définitives d'ici début janvier.

Avec Reuters (Guillermpo Parra-Bernal, Sophie Sassard et Leila Abboud, Pascale Denis pour la version française)

Imprimer

Les articles liés :

Avec sa filiale GVT, Vivendi plongé dans le meccano des télécoms au Brésil
Les conseils d'administration de Telecom Italia et de l'espagnol Telefonica devaient se réunir ce mercredi pour examiner leurs offres de rachat de GVT, la filiale brésilienne de Vivendi, ont indiqué à Reuters des sources proches du […]

Quatre acquéreurs potentiels pour la filiale cartographie de Nokia
FRANCFORT (Reuters) - La filiale de cartographie HERE de Nokia suscite l'intérêt d'au moins quatre acquéreurs potentiels dont Facebook et un consortium formé par les constructeurs automobiles allemands BMW, Audi et Daimler, rapporte […]

Quatre potentiels acquéreurs, dont Facebook, intéressés par la filiale cartographie de Nokia
La filiale de cartographie HERE de Nokia suscite l'intérêt d'au moins quatre acquéreurs potentiels dont Facebook et un consortium formé par les constructeurs automobiles allemands BMW, Audi et Daimler, rapporte le 22 avril un […]

Effectuer une autre recherche

Rechercher
Recevez nos newsletters

Identifiez-vous