Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Vidéo] Quand la Tesla Model S fait décoller un avion d’espionnage de l’US Air Force

Cédric Soares , , , ,

Publié le

Vidéo L’US Air Force utilise une Tesla Model S pour assister le décollage de son avion de reconnaissance Lockheed U-2. Elliot Langran, a posté une vidéo témoin, le 26 juillet, sur sa chaîne Youtube.

[Vidéo] Quand la Tesla Model S fait décoller un avion d’espionnage de l’US Air Force
Le fan d'aviation Elliot Langran a mis en ligne une vidéo sur sa chaîne Youtube, le 26 juillet où les Tesla Model S sert de voiture poursuite à à l'avion d'espionnage américain Lockheed U-2
© Elliot Langran CC Youtube

Un fan d’aviation britannique a révélé une partie des coulisses de l’armée américaine. Elliot Langran a mis à nu, le 26 juillet,  sur sa chaîne Youtube, le Lockheed U-2. Sur le tarmac de la base aérienne de Fairford (Royaume-Uni) l’avion de reconnaissance de l’US Air Force est assisté par une Tesla Model S. Le bolide le plus médiatisé de ces dernières années accompagne l’appareil le plus secret des décennies précédentes.

Un avion difficile à manoeuvrer

Le U-2 décolle pour la première fois en 1955. Son envergure de 30,0 mètres permet à l’oiseau de fer de voler à 70 000 pieds. Un avion de ligne plafonne à 30 000 en altitude de croisière. La caractéristique met le géant hors de portée des défenses anti-aérienne. Les forces armées américaine l’ont massivement utilisé pour des vols d’espionnage pendant la guerre froide. L’avion furtif est toujours en service malgré ses 62 ans de carrière.

L’appareil parfaitement à l’aise au plus haut des cieux devient très maladroit une fois au sol. Son importante stature et ses ailes lestées de carburant lui confèrent un rayon de braquage très large. Le zinc s’avère difficile à manœuvrer. Son décollage nécessite de lui greffer des roulettes de stabilisation. Le pilote les largue en quittant le sol.

La Tesla Model S, une voiture calibrée pour la mission 

Depuis plusieurs années, l’US Air Force utilise de puissantes voitures de sport comme véhicule de poursuite. A son bord, un pilote de U-2 observe le décollage de son confrère et lui communique des consignes.

Rivaliser avec la poussée des réacteurs de l’espion des airs demande une auto qui en a sous le capot. La Tesla Model S avec une accélération de 0 à 100 km/h en 2,7 secondes est taillée pour la mission. 

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus