Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Vidéo] Le satellite Venµs a décollé de Kourou cette nuit pour observer la végétation

Xavier Boivinet ,

Publié le , mis à jour le 02/08/2017 À 09H43

Vidéo Le satellite Venµs a été envoyé en orbite cette nuit. Issue d'une collaboration franco-israélienne, la mission fournira des images de la végétation avec une haute résolution et une fréquence inégalée. Elle permettra aux chercheurs d'étudier l'influence du changement climatique sur les végétaux et d'optimiser l'utilisation des ressources en agriculture.

[Vidéo] Le satellite Venµs a décollé de Kourou cette nuit pour observer la végétation
Le satellite Venµs effectue des mesures à la verticale, mais aussi dans un cône à 30°. Résultat : des images de 27 km de large avec une résolution de 5 mètres.
© © CNES/IDE/SARIAN ROBIN, 2015

Décollage réussi. La mise en orbite du satellite Venµs s'est déroulée cette nuit depuis le centre spatial guyanais de Kourou. Elle est visible en replay sur le site internet du Centre national d’études spatiales (Cnes). À son bord, le satellite équipé d’une caméra permettra de mesurer la réflexion de la lumière par l’atmosphère et la Terre. Le but de cette collaboration entre le Cnes et l’agence spatiale israélienne ? Observer la végétation pour comprendre comment l'affecte le changement climatique.

Observer la végétation et supprimer les nuages

Acronyme de "Vegetation and environment monitoring on a new microsatellite", Venµs va mesurer la réflexion de la lumière dans des longueurs d’ondes allant du bleu au proche infrarouge pour caractériser les objets observés depuis l’espace. “La végétation absorbe énormément de lumière dans le rouge, et en réfléchit dans le vert et le proche infrarouge, précise Gérard Dedieu, responsable scientifique de la mission pour le Cnes. Cela nous permet d’identifier les zones où la végétation est dense.”

Mais les mesures permettent également d’apporter des corrections en identifiant les nuages et leurs ombres et en éliminant la vapeur d’eau et les aérosols sur les images. “Nous y sommes peu confrontés en Europe, mais il faut savoir qu’en Chine, lors d’un fort pic de pollution aux aérosols, on ne voit presque plus le sol depuis l’espace”, remarque Gérard Dedieu.

110 sites sélectionnés au préalable

Les 110 sites sur lesquels Venµs focalisera ses mesures sont répartis sur les cinq continents. Ils vont des plaines du sud-ouest de la France aux rizières du Vietnam, en passant par les montagnes de Nouvelle-Zélande. En corrélant le cycle de vie des feuilles à des mesures au sol - par exemple les émissions et absorptions de CO2 - les scientifiques espèrent en apprendre davantage sur les processus qui affectent la végétation. Mais le but est aussi d’améliorer l’utilisation des ressources pour l’agriculture, et notamment l’utilisation d’eau. “La quantité d’eau dont a besoin une plante dépend de son développement, et donc de la quantité de feuilles vertes”, relève Gérard Dedieu.

Plus de passages pour plus de précision

Le satellite tournera autour de la Terre à 720 km d’altitude, d’un pôle à l’autre, et effectuera 29 rotations en deux jours pour couvrir l’ensemble du globe. “La réelle nouveauté réside dans cette revisite des mêmes orbites tous les deux jours, confie Gérard Dedieu. Des précédentes missions permettaient de le faire tous les cinq jours.” Grâce aux passages répétés au dessus des sites choisis, une image composite en haute résolution et traitée à l'aide d'algorithmes sera produite tous les dix jours. Les nuages et les aérosols y auront été éliminés avant qu'elle ne soit mise à la disposition de la communauté scientifique.

Après deux ans et demi de mesures, le satellite descendra de 720 km d’altitude à 410 km. Il y restera durant un an pour mener la deuxième partie de sa mission : tester un système de propulsion électrique de faible poussée pour maintenir l’orbite du satellite à une altitude où les frottements de l’atmosphère sont importants.

 

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus