Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Une nouvelle usine à Toulouse pour Eticplus et Delna

, , , ,

Publié le

Le groupe  toulousain (Haute-Garonne) Tudela va investir 10 millions d’euros pour regrouper sur un même site ses deux unités de production Eticplus, spécialisée dans les étiquettes adhésives, et Delna, qui conçoit les machines capables de les imprimer.

Une nouvelle usine à Toulouse pour Eticplus et Delna © Eticplus

"Ce sera l’usine du futur pour le marché de l’étiquette", affirme avec enthousiasme Davy Tudela, le directeur général du groupe toulousain éponyme. 10 millions d’euros seront investis dans l’opération, dont 8 millions d’euros pour le volet immobilier et 2 millions d’euros d’équipements ultra-moderne. L’objectif est de se doter d’un site de 7 000 mètres carrés couverts à Toulouse (Haute-Garonne), où seront regroupées les deux sociétés du groupe : Eticplus, spécialisée dans la production d’étiquettes adhésives et déjà implantée à Toulouse, et Delna, fabricant de machines d'impression d'étiquettes basé sur la commune voisine de L’Union.

Le terrain de 18 000 mètres carrés vient d’être retenu et le chantier devrait démarrer au début de l’année prochaine. Cet investissement sera accompagné par le conseil régional Midi-Pyrénées, au titre de son plan régional Usine du futur.

Repenser l'étiquette

C’est en 2005, que Davy Tudela, alors technico-commercial pour un fabricant de matériel de pesée, a repris la société Eticplus, spécialisée dans la production d’étiquettes adhésives. A l’époque, la société toulousaine n’avait qu’un seul salarié. Très vite, Davy Tudela décide de revisiter complètement sa gamme de produits, en jouant à fonds la carte de l’innovation. "Pourquoi faudrait-il coller des étiquettes "moches" sur des produits alimentaires? C’est à partir de cette réflexion que nous avons commencé à repenser le produit", souligne Davy Tudela.

Les gammes de produits se multiplient, avec la couleur, des photos, des slogans, mais aussi des process très sophistiqués et brevetés, dont une étiquette transparente, qui permet de faire figurer toutes les informations obligatoires (poids, prix, composition du produit…) sans masquer totalement le produit emballé.

Changement d'échelle

Dans la foulée, il reprend en 2012 la société Delna, un fabricant local de machines d’étiquettes. Tout va alors très vite et les deux sociétés pèsent actuellement 10 millions d’euros de chiffres d’affaires (80 % réalisés par Eticplus et 20 % par Delna), emploient 70 salariés et affiche un portefeuille de plus de 4 000 clients, dans la grande distribution, mais aussi dans l’agroalimentaire, les cosmétiques ou l’industrie. Une croissance qui nécessite aujourd’hui de changer d’échelle. D’ici trois ans, le groupe vise les 18 millions d’euros de chiffre d’affaires, avec de nouvelles ambitions à l’international et la création d’une trentaine d’emplois supplémentaires.

Marina Angel
 

Réagir à cet article

Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus