Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Une enquête dénonce les dangers potentiels de la cigarette électronique

,

Publié le

Si elles restent beaucoup moins dangereuses que les cigarettes traditionnelles, "les cigarettes électroniques sont loin d'être les gadgets inoffensifs qu'on nous présente", affirme la revue 60 millions de consommateurs dans son numéro de septembre. Le magazine a testé une dizaine de modèles, jetables ou rechargeables.

Une enquête dénonce les dangers potentiels de la cigarette électronique © Pixelblume - Flickr - C.C.

Les cigarettes électroniques "ne sont pas aussi inoffensives" que le disent leurs fabricants et "peuvent émettre des composés potentiellement cancérogènes", assure la revue 60 millions de consommateurs dans son numéro septembre. Le magazine a testé une dizaine de modèles, jetables ou rechargeables.

Problème d'étiquetage

Pour Thomas Laurenceau, rédacteur en chef du magazine de l'Institut national de la consommation (INC), il faut davantage contrôler ces gadgets présentés comme innofensifs. Il met notamment en avant un étiquetage non conforme de certains produits.

Dans on enquête, la revue affirme avoir décelé, grâce à une méthode inédite, des "molécules cancérogènes en quantité significative" dans les vapeurs d'e-cigarettes qui, selon elle, n'avaient jamais été mis en évidence jusque là. "Ainsi dans 3 cas sur dix, pour des produits avec ou sans nicotine, les teneurs en formaldéhyde (couramment dénommé formol) relevées flirtent avec celles observées dans certaines cigarettes conventionnelles."

Autre élément décelé, l'acroléine, une molécule très toxique, émise en quantité très significatives par l'E-Roll, et "à des teneurs qui dépassent même parfois celles que l'on peut mesurer dans la fumée de certaines cigarettes". Ceci vraisemblablement en raison d'un dispositif qui chauffe trop vite, explique 60 milllions de consommateurs.

Quant à l'acétaldéhyde, classé cancérogène possible, les teneurs parfois loin d'être négligeables relevées restent très inférieures à celles observées avec les cigarettes de tabac. Des traces de métaux "potentiellement toxiques" ont été détectées dans Cigartex qui libère autant de nickel et de chrome qu'une vraie cigarette et dans la Cigway jetable qui libère plus d'antimoine.

Plus d'un million de consommateurs à protéger

Pour le magazine, qui appellent les autorités de santé à réagir, "désormais, il faudra prendre en compte les risques" liés à l'utilisation de l'e-cigarette, qui aurait plus d'un million d'adeptes en France, soucieux de fumer moins voire de s'arrêter.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

26/08/2013 - 09h08 -

Dommage que l'on n'en sache pas plus sur l'étude car potentiellement beaucoup de produits sont dangereux à commencer par tout ce qu'on fait trop cuire. Il faudrait avoir les données expérimentales, les quantités et savoir qui a fait cette analyse car d'autres études ont été menées et publiées dans des revues internationales avec des réusltats bien différents : http://www.absolut-vapor.com/addiction-tabac/la-vapeur-de-liquide-de-cigarette-electronique-est-elle-toxique-la-question-de-lacroleine/ Et les taux observés, même très faible avaient en plus été très contestés par d'autres scientifiques.
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus