Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

DE LA SERVOCOMMANDE AU LAVE-LINGE AVEC FUJITSU

Publié le

DE LA SERVOCOMMANDE AU LAVE-LINGE AVEC FUJITSU
Hautes performances et consommation réduite.
©

Les microcontrôleurs 32 bits consti-tuent le passage obligé des fabricants ayant besoin d'une réserve de puissance suffisante, d'une grande quantité de mémoire adressable (4 Go en 32 bits, contre 16 Mo en 16 bits), d'interfaces haut débit et de fonctions complexes. Ils sont présents partout, dans les process industriels, dans l'automobile, l'électroménager, la téléphonie, l'électronique grand public et tous les systèmes embarqués en général. Ils rassemblent dans un seul circuit intégré un processeur de calcul, de la mémoire vive (RAM), de la mémoire permanente (Eeprom, flash) et des périphériques (convertisseurs, timers, horloge, interfaces série et parallèle) reliés par des bus de communication (adresses, controle et données).

Plage de tensions étendue

Lors d'Embedded World 2011, le japonais Fujitsu a présenté les FM3, une gamme de circuits intégrés reposant sur une architecture processeur ARM. Le coeur Cortex-M3 Risc 32 bits a été conçu par le britannique ARM (Advanced risc machines), au milieu des années 2000, pour les applications embarquées requérant à la fois de hautes performances et une consommation réduite.

Les MCU FM3 disposent d'une mémoire flash NOR inté-grée haut débit (jusqu'à 1 Mo) conçue pour 100 000 cycles d'écriture et capable de conserver les données pendant vingt ans. Ils couvrent une plage étendue de tensions d'exploitation, allant de 2,7 à 5,5 V, qui dépassent les habituels 3,6 V du marché. Ils sont déclinés en deux familles principales, adaptées aux applications de base et aux applications hautes performances.

La série MB9AF100 présente des versions limitées des fonctions périphériques. Elle est optimisée en priorité pour les produits blancs et les appareils numériques grand public. La série des MB9/BF 100 à 500 est équipée d'une unité centrale haut débit avec mémoire flash, fonction d'hôte USB 2.0, CAN et plusieurs timers et macros périphériques optimisant le contrôle des servocommandes.Les modèles dotés d'entrées d'encodeurs spécifiques permettent de déterminer automatiquement une position de rotor, réduisant la consommation d'énergie des systèmes d'inverseur.

Le conglomérat nippon emploie plus de 172 000 per-sonnes et affiche un chiffre d'affaires d'environ 40 milliards d'euros, un total dont les semi-conducteurs représentent 12 %.

PRINCIPAUX CONCURRENTS

Atmel (États-Unis) Freescale (États-Unis) NEC (Japon) Renesas (Japon) STMicroelectronics (France-Italie) Texas Instruments (États-Unis)

CARACTÉRISTIQUES

Fréquences processeur : 40 à 80 MHz Mémoire flash : jusqu'à 1 Mo Fonctions communication : CAN, ethernet, USB (hôte/fonction) Fonction périphérique : serialet timer Tensions d'alimentation : 2,7 à 5,5 V Interfaces de bus externes : SDRam, flash (NOR et Nand)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus