Dossier

L'incroyable potentiel des drones civils

Un test grandeur nature pour les drones de surveillance de la SNCF

Par  - Publié le

  Après des premiers tests sur la ligne à grande vitesse Paris/Marseille en novembre, la SNCF a procédé à de nouveaux tests sur ses drones de surveillance. La lutte contre le vol de câbles en cuivre sur les abords des voies, qui représente une perte de 70 millions d'euros par an pour le transporteur, est l'un des objectifs principaux du déploiement de cette "flotte" d'un nouveau genre.

En temps réel, sur les écrans des agents de la direction de la sûreté de la SNCF, à Paris, des images arrivent en provenance de Lavaur, dans le Tarn, filmées par des drones.

Le 4 février, en présence du ministre des Transports Frédéric Cuvilier, la SNCF a réussi le premier test "grandeur nature" pour ses drones de surveillance, essentiellement destinés à la lutte contre le vol de câbles en cuivre aux abords des voies ferrées.

Si les essais à venir se révèlent concluants (notamment un test de nuit en région parisienne), la SNCF pourrait généraliser l'utilisation de drones, permettant de réduire le temps d'intervention sur le réseau.

Retrouvez notre dossier "L'incroyable potentiel des drones civils" et leurs applications dans l'industrie.

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher
Recevez nos newsletters

Identifiez-vous