Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Un échec de la fusion Deutsche Börse-London Stock Exchange nuirait à Francfort

,

Publié le , mis à jour le 16/02/2017 À 13H45

Infos Reuters FRANCFORT (Reuters) - Un échec de la fusion entre Deutsche Börse et London Stock Exchange (LSE) affaiblirait Francfort, la première place financière allemande, a déclaré le président du directoire de l'opérateur boursier allemand Carsten Kengeter.

Un échec de la fusion Deutsche Börse-London Stock Exchange nuirait à Francfort
La salle des marchés de Deutsche Börse, à Francfort.

"Ceux qui craignent que ce projet de fusion puisse désavantager Francfort en tant que place financière ne veulent pas reconnaître une chose: le plus grand risque pour Francfort (...) est de ne rien faire", a déclaré Kengeter à l'occasion de la présentation des résultats annuels du groupe.

"Nous sommes prêts à faire quelque chose pour rendre Francfort prospère. Mais nous devons tous reconnaître qu'en dix ans, Francfort est passée de la sixième à la 19e place du classement mondial des centres financiers selon le Global Financial Centres Index", a-t-il ajouté. "A cette fin, nous aurons besoin de l'impulsion que la fusion avec LSE donnera."

Deutsche Börse créera 300 emplois à Francfort, a indiqué Kengeter, ajoutant qu'il menait des discussions constructives avec les responsables politiques du Land de Hesse, l'Etat allemand où se trouve le siège de Deutsche Börse, et les autorités européennes de la concurrence.

"Nous menons un dialogue constructif. (...) Nous allons nous assurer que le groupe formé répondra à toutes les exigences des régulateurs pour conclure la transaction", a-t-il assuré.

Le président du directoire a également déclaré que les accusations de délit d'initié à son encontre se révéleraient infondées car il n'a pas choisi lui-même le moment de ses achats d'actions avant l'annonce de la fusion avec le LSE.

"Nous, Deutsche Börse et moi-même, coopérons pleinement avec le parquet. Je suis certain que, à la suite d'une enquête détaillée, les allégations s'avéreront infondées", a dit Carsten Kengeter lors d'une conférence de presse de présentation des résultats annuels de l'opérateur de la Bourse de Francfort.

"Lorsque j'ai acquis les actions avec mes deniers personnels, je ne l'ai pas fait au moment de mon choix. Je l'ai fait entre le 1er et le 21 décembre 2015,sur une période fixée par le conseil de surveillance", a-t-il ajouté, en soulignant qu'il était soumis à une obligation de conserver ces actions jusque fin 2019.

(Edward Taylor; Bertrand Boucey et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus