Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Un Airbus A320 se trompe de piste d'atterrissage et évite la catastrophe... de justesse

Pierre Monnier , ,

Publié le

Vu sur le web Un Airbus A320 de la compagnie Air Canada s'est trompé de piste d'atterrissage à l'approche de l'aéroport de San Francisco, le 7 juillet dernier. Le pilote de l'appareil s'est engagé sur le taxiway C, réservée aux appareils en attente de décollage. Quatre avions y patientaient, remplis de passagers et de kérosène. La procédure d'atterrissage a été avortée in extrémis.

Un Airbus A320 se trompe de piste d'atterrissage et évite la catastrophe... de justesse © DR

L'agence fédérale américaine de l'aviation (FAA) a ouvert une enquête mardi 11 juillet. Elle cherche à découvrir comment, le 7 juillet, un avion a pu entamer une procédure d'atterrissage sur une piste de l'aéroport de San Francisco occupée par quatre avions en attente de décollage, relate la presse canadienne. Peu avant minuit ce soir-là, l'Airbus A320 de la compagnie Air Canada termine le vol AC759 en provenance de Toronto. Le contrôleur aérien indique au monocouloir européen d'atterrir sur la piste 28R.

Mais le pilote de l'appareil, qui transporte 140 personnes, s'aligne sur le taxiway C, situé juste à côté de la piste désignée. Cette piste est en réalité une aire d'attente où les avions stationnent avant d'obtenir le feu vert pour décoller. Et lorsque l'A320 d'Air Canada entame sa procédure de descente, quatre avions patientent sur le taxiway C, selon Radio Canada

L'atterrissage a été finalement avorté par le contrôleur aérien, qui a ordonné au pilote de remettre les gaz pour reprendre de l'altitude. L'enquête de la FAA devra déterminer les raisons qui ont poussé l'appareil d'Air Canada à entamer une descente sur la mauvaise piste. Dans son rapport, l'autorité américaine mentionne une communication entre l'un des avions qui stationnaient sur le taxiway et la tour de contrôle. "United One, Air Canada vient de voler tout juste au-dessus de nous." La distance entre les deux appareils n'a pas été communiquée. Pourtant, elle déterminera à quel point la "catastrophe la plus importante de l'aviation civile", selon les experts du secteur, était imminente.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

18/07/2017 - 09h01 -

"Imminente" c'est pas le mot que j'aurais choisi...
Répondre au commentaire

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus