Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Transatlantic Industries LLC vers la cessation de paiement

, , , ,

Publié le

Après avoir été retenu le 23 avril par les salariés de Bessines-sur-Gartempe (Haute-Vienne), le PDG de Transatlantic Industries LLC, Tony Zandos, s'était engagé à déposer le bilan le 24 avril, ce qu'il n'a pas fait. Transatlantic Industries LLC avait reprise le 11 avril la division emboutissage du groupe Altia.

Transatlantic Industries LLC vers la cessation de paiement
Découpage emboutissage
© D.R.

Tony Zandos, le PDG de Transatlantic Industries LLC qui a repris le 11 avril la division emboutissage (Stamping) du groupe Altia, a donc renoncé à déposer une requête en cessation de paiement le 24 avril au tribunal de commerce de Paris pour trois de ses cinq sites : La Souterraine (Creuse) qui compte 330 salariés, Bessines-sur-Gartempe (Haute-Vienne) et ses 160 salariés et Beaucourt (Territoire-de-Belfort) et ses 110 salariés. Il s'est toutefois engagé à demander, dès aujourd'hui, la nomination d'un administrateur judiciaire provisoire afin d'étudier le bilan comptable, ce qui pourrait aboutir à une déclaration de cessation de paiement dès la semaine prochaine.

"Nous lui avons juste demandé de déposer le bilan"

En visite le 23 avril sur le site haut-viennois, Tony Zandos a été retenu durant neuf heures, les représentants du personnel le contraignant à déposer le bilan. "Il avait été prévenu que cela se passerait mal et il nous a provoqués dès son arrivée, nous disant qu'il en avait maté des plus durs. Il a vu comment ça se passait avec nous, lance Bruno Grimaux, délégué FO du site de Bessines-sur-Gartempe. Il n'a pas été maltraité, nous lui avons juste demandé de déposer le bilan et il n'a pas tenu ses engagements, donc nous ne le croyons plus. Nous voulons que nos salaires soient versés le 30 avril. L’État s'est engagé à nous faire une avance, il l'a fait pour Mory Ducros, il peut bien le faire pour nous."

Les syndicats disent non à Transatlantic Industries

Dans son communiqué du 22 avril qui annonçait la visite du PDG sur les différents sites, l'intersyndicale avait fait connaître sa position et son intention de ne pas poursuivre avec ce repreneur. "Les syndicats CGT, CFTC, CFTD, CFE-CGC des sites de Meaux (Seine-et-Marne), Bessines-sur-Gartempe, Beaucourt, Besançon (Doubs), La Souterraine et FO La Souterraine sont contre la reprise de la division stamping par Transatlantic Industries. Nous venons de sortir des mains d’actionnaires malintentionnés pour aller vers des dirigeants qui ont traité une reprise en un après-midi, sans projet présenté, sans argent réinjecté !"

Ce même jour le constructeur PSA avait assigné le repreneur devant le tribunal de commerce de Paris en vue d'une procédure collective.

L'avenir des deux autres sites de Meaux et Besançon reste en suspens, Transatlantic Industries pourrait les conserver et opter pour un plan de sauvegarde.

Les cinq anciens sites de la divison stamping d'Altia qui comptent 720 salariés avaient été cédés chacun pour l'euro symbolique à la société américaine Transatlantic Industries LLC, créée le 20 mars 2014 à Cheyenne dans le Wyoming.

Leur sort sera à nouveau évoqué lors de la réunion prévue le 29 avril à 18 heures au Ministère du Redressement Productif en présence du repreneur américain, des clients d'Altia, PSA et Renault, de représentants de l'Etat, actionnaire d'Altia à hauteur de 20 % et de représentants du personnel, ces derniers se préparant à y passer la nuit si nécessaire. D'ici là, les salariés envisagent de mener des actions lundi 28 avril en bloquant la Préfecture de Région à Limoges et l'autoroute A20 située à seulement quelques mètres de l'usine de Bessines-sur-Gartempe.

Corinne Mérigaud

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Les entreprises qui font l'actu

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus