"Toute qualité, trop développée, est un défaut"

Par  - Publié le | L'Usine Nouvelle n° 3299
Cédric Villani
© AFP

  Cédric Villani, mathématicien et directeur de l'Institut Henri Poincaré, répond à notre "Questionnaire de Proust".

L'Usine Nouvelle - Votre dernière visite de laboratoire ?
Cédric Villani - L'Unité mixte (CNRS - UPMC) que je dirige, est un laboratoire. Mais si l'on entend par là un laboratoire expérimental, alors celui de physique des plasmas de l'université de San Diego, en Californie.

Votre premier geste, le matin, en arrivant au bureau ?
Brancher mon ordinateur portable.

Dans votre journée de travail, la tâche la plus agréable ?
Quand j'arrive à prendre du temps pour rédiger mes notes de cours, c'est un moment privilégié.

Votre concurrent le plus estimable ?
En tant que directeur d'institution : le Mathematical sciences research institute, le MSRI, à Berkeley.

Votre qualité numéro un ?
Dit avec pédanterie : la capacité d'intégration synthétique.

Celle que vous recherchez chez les autres ?
Toute qualité, trop développée, est un défaut. L'art de constituer une équipe consiste à recruter des collaborateurs dotés de qualités différentes et complémentaires.

Votre pire cauchemar professionnel ?
Une fois qu'il a été analysé, il faut l'oublier.

Votre meilleur souvenir ?
Le coup de fil qui m'a appris la médaille Fields, le moment où j'ai été admis à l'ENS... et de nombreux souvenirs précis de déclics plus ou moins importants dans des problèmes mathématiques.

La technologie qui vous fascine ?
Le moteur de recherche. Assez simple et révolutionnaire.

Celle que vous détestez ?
La fracturation hydraulique.

L'autre métier que vous auriez aimé exercer ?
Je ne sais pas... Paléontologiste, polyglotte, pianiste, programmeur ?

Un inventeur, un patron ou un scientifique pour illustrer un nouveau billet de banque ?
Alan Turing, héros scientifique, héros technologique, héros de guerre. À l'occasion de ses 100 ans.

Le dernier livre que vous avez lu ?
"Slaughterhouse 5" ("Abattoir 5"), de Kurt Vonnegut. ("So it goes.")

Pour votre pot de départ, la phrase que vous aimeriez entendre ?
"Je n'ai jamais aussi bien mangé."

Imprimer
Afficher tous les magazines par année

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Identifiez-vous