L'Usine de l'Energie

L’Energie, c’est aussi l’affaire de l’industrie. Pour comprendre les enjeux de la transition énergétique, suivre le développement des énergies renouvelables, décrypter les politiques environnementales et mesurer l’impact de ces changements sur la compétitivité des usines, L'Usine Nouvelle donne la parole aux industriels. Solaire, éolien, gaz de schiste, nucléaire, hydrogène, pétrole, charbon, biomasse, énergies offshores, isolation des bâtiments… toutes les énergies et les sujets seront traités par nos journalistes et notre réseau d’experts.
 

L'Usine de l'Energie

Dossier

La Matinale de l'Industrie

Total : incertitude sur l'avenir du site de Carling, en Moselle

Publié le
Tour Total
© RomainPa - FlickR - C.C.

   Un comité central d'entreprise a été convoqué par la direction de Total mercredi prochain pour informer le personnel d'un "projet d'avenir" pour le site de Carling en Moselle, suscitant de nouvelles inquiétudes de suppressions d'emplois.

Total pourrait annoncer la semaine prochaine l'arrêt de son vapocraqueur de Carling (Moselle) dans le cadre de la restructuration de ses activités raffinage et chimie, rapportent les Echos ce vendredi 30 août.

Selon le quotidien, qui cite un responsable syndical du groupe pétrolier, cet arrêt pourrait être annoncé lors d'un comité central d'entreprise convoqué mercredi 4 septembre.

La plate-forme pétrochimique Total de Carling-Saint-Avold produit à partir du naphta des produits pétrochimiques de base.

Une porte-parole du groupe pétrolier a confirmé jeudi soir la tenue d'un CCE raffinage-pétrochimie en vue d'une "information-consultation sur un projet d'avenir pour la plate-forme de Carling", mais refusé de faire d'autres commentaires.

Avec Reuters

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Les articles liés :

Total veut redynamiser Carling
Le groupe Total, qui consacre 160 millions d’euros à la restructuration de sa plate-forme pétrochimique de Carling, financera à hauteur de 6 millions d’euros diverses actions de redynamisation de l’est mosellan. Conclue avec […]

A Carling, Total présente un projet d’avenir à effectifs réduits
L’arrêt du dernier vapocraqueur de la plate-forme pétrochimique de Total à Carling (Moselle) suppose une nouvelle saignée des effectifs du site mosellan, mais s’accompagne de 160 millions d’euros d’investissements. […]

Microsoft s’offre Nokia, Total investit à Carling, écotaxe… les dix actus industrielles de la semaine
Microsoft s’offre l’activité téléphone portable de Nokia pour 5,44 milliards d’euros, Total ferme son vapocraqueur de Carling mais investit 160 millions d’euros sur le site, la mise en application de l’écotaxe poids […]

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Les entreprises qui font l'actu

Recevez nos newsletters

Identifiez-vous