L'Usine de l'Energie

L’Energie, c’est aussi l’affaire de l’industrie. Pour comprendre les enjeux de la transition énergétique, suivre le développement des énergies renouvelables, décrypter les politiques environnementales et mesurer l’impact de ces changements sur la compétitivité des usines, L'Usine Nouvelle donne la parole aux industriels. Solaire, éolien, gaz de schiste, nucléaire, hydrogène, pétrole, charbon, biomasse, énergies offshores, isolation des bâtiments… toutes les énergies et les sujets seront traités par nos journalistes et notre réseau d’experts.
 

L'Usine de l'Energie

Dossier

La Matinale de l'Industrie

Total : incertitude sur l'avenir du site de Carling, en Moselle

Publié le
Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Tour Total
© RomainPa - FlickR - C.C.

   Un comité central d'entreprise a été convoqué par la direction de Total mercredi prochain pour informer le personnel d'un "projet d'avenir" pour le site de Carling en Moselle, suscitant de nouvelles inquiétudes de suppressions d'emplois.

Total pourrait annoncer la semaine prochaine l'arrêt de son vapocraqueur de Carling (Moselle) dans le cadre de la restructuration de ses activités raffinage et chimie, rapportent les Echos ce vendredi 30 août.

Selon le quotidien, qui cite un responsable syndical du groupe pétrolier, cet arrêt pourrait être annoncé lors d'un comité central d'entreprise convoqué mercredi 4 septembre.

La plate-forme pétrochimique Total de Carling-Saint-Avold produit à partir du naphta des produits pétrochimiques de base.

Une porte-parole du groupe pétrolier a confirmé jeudi soir la tenue d'un CCE raffinage-pétrochimie en vue d'une "information-consultation sur un projet d'avenir pour la plate-forme de Carling", mais refusé de faire d'autres commentaires.

Avec Reuters

Imprimer

Les articles liés :

Total arrêtera le dernier vapocraqueur de Carling le 5 octobre
Le second vapocraqueur de la plateforme pétrochimique de Carling – Saint-Avold (Moselle) fermera bien le 5 octobre 2015. Total réinvestit 180 millions d’euros dans un projet d’avenir pour produire des polymères à haute valeur […]

Total réinjecte un avenir à la plateforme de Carling
Le groupe Total a engagé 180 millions d’euros d’investissements sur la plate-forme de Carling/Saint-Avold (Moselle). Le site mosellan, qui emploie 550 salariés, doit renouer avec la compétitivité, s’imposer en centre de […]

Les moteurs made in France de PSA, les Mirage 2000 indiens, Total Carling revit... sept bonnes nouvelles pour bien démarrer la semaine
PSA va engager 60 millions d’euros dans son usine mosellane de Trémery pour y fabriquer 200 000 nouveaux moteurs à essence par an, la France a livré les deux premiers Mirage 2000 rénovés à l'Inde, Total va investir 180 millions […]

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Les entreprises qui font l'actu

Diaporama Energie

[DIAPORAMA] Tchernobyl, 30 ans après l'accident nucléaire

Le 26 avril prochain, les autorités ukrainiennes organiseront une grande cérémonie pour le trentième anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl. L’occasion de se remémorer le dramatique événement mais aussi d’attirer l’attention de la communauté internationale sur les besoins de financements pour reprendre le contrôle de ce monstre radioactif. Car peu a été fait depuis 30 ans. Kiev, pris entre la chute de l’URSS, l’indépendance du pays, ou aujourd’hui les tensions géopolitiques, a laissé la centrale et la zone d’exclusion de 30 kilomètres en jachère. Seuls trois îlots de modernité émergent : une arche géante en construction pour recouvrir le réacteur, un site de conditionnement des liquides radioactifs et une installation de stockage des combustibles usés. Trois chantiers pour plus de 2 milliards d’euros financés par une quarantaine de pays et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD).

Voir la galerie

[DIAPORAMA] Tchernobyl, 30 ans après l'accident nucléaire

[DIAPORAMA] La construction du plus grand parc éolien en mer du Nord

Situé en mer du Nord à 85 km au large de Groningue (Pays-Bas), et donc invisible des côtes, le parc Gemini fournira en 2017 une capacité de production de 600 mégawatts. Cet emplacement offre les vitesses de vent les plus élevées et les plus constantes sur cette partie néerlandaise de la mer du Nord. Le site devrait être pleinement opérationnel d'ici 2017.  Mi-février, la première des 150 éoliennes du futur parc Gemini a été installée. 

Voir la galerie

[DIAPORAMA] La construction du plus grand parc éolien en mer du Nord

La première hydrolienne du parc hydrolien EDF de Paimpol-Bréhat prête à être mise à l'eau

Ces turbines formeront la première ferme, en France et dans le monde, d'hydroliennes raccordées au réseau national de distribution d'électrictié. Après une série de tests concluants menés en rade de Brest fin novembre, la première des deux hydroliennes DCNS/OpenHydro doit prendre la mer prochainement pour rejoindre son site d'exploitation. Elles équiperont le site expérimental d'EDF au large de Ploubazlanec (Côtes d'Armor).  

Voir la galerie

La première hydrolienne du parc hydrolien EDF de Paimpol-Bréhat prête à être mise à l'eau

Au coeur du caveau des radiations

L'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs prépare, dans le laboratoire souterrain de Bure (Meuse), le stockage de déchets nucléaires à longue durée de vie. Un centre industriel pourrait ouvrir d'ici à 2025.

Voir la galerie

Au coeur du caveau des radiations
Voir tous les diaporamas "Energie" >>
Recevez nos newsletters

Identifiez-vous