Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Tioxide ferme son usine de Calais

, ,

Publié le

Le groupe américain Huntsman Corporation va fermer son usine Tioxide de Calais (Pas-de-Calais) au cours du troisième trimestre 2017. 108 emplois seront supprimés.

Tioxide ferme son usine de Calais
Dioxyde de titane broyé vu au microscope
© Epop - c.c.

La crainte était dans tous les esprits depuis presque deux ans. Elle s’est confirmée : Tioxide va totalement cesser sa production, à Calais (Pas-de-Calais), au cours du troisième trimestre 2017. Les 108 emplois seront supprimés. Le plan social sera précisé prochainement. Il devra tenir compte du fait, selon les syndicats, que 80 % des salariés sont des seniors.

Cette décision intervient après celle de février 2015 au cours de laquelle par un communiqué, le groupe américain Huntsman Corporation avait annoncé sa décision de réduire de 13 % sa capacité sa production en dioxyde de titane (servant à la fabrication d’un pigment utilisé dans la peinture) en Europe. Ce plan qui visait à générer 35 millions de dollars d’économies, a automatiquement entrainé la fermeture de la principale activité de l’usine de Calais et dans le même temps, la suppression de 150 emplois. Seuls étaient maintenus sur place, le broyage et la finition de cette matière. Signe inquiétant : le groupe considérait, dès ce moment-là, que l’usine affichait les coûts de fonctionnement les plus élevés.

C’est aujourd’hui, ce même argument qui est évoqué pour justifier la fermeture de l’usine de Calais. Dans son communiqué publié depuis le siège du groupe à Woodlands, au Nord de Houston (Texas), Hunstman précise que cette décision va permettre d’optimiser la production de dioxyde de titane et de conforter, le programme d’amélioration de la productivité de l’activité Pigments et additifs.

Comme elle l’avait fait en 2015, Natacha Bouchart, la maire (Les Républicains) de Calais, réclame un plan de soutien de l’Etat. Evoquant le plan de revitalisation de 220 millions d’euros annoncé par le gouvernement suite à la fermeture de l’usine Whirpool d’Amiens, elle évalue à 82 millions d’euros l’aide que devrait apporter les pouvoirs publics.

L’usine Tioxide est installée à Calais depuis 1967. Elle a employé jusqu’à 570 salariés au cours des années 90.

Francis Dudzinski

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus