Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Thales rachète l'américain Guavus pour moins de 200 millions d'euros

, , , ,

Publié le , mis à jour le 28/04/2017 À 08H30

Infos Reuters PARIS (Reuters) - Thales a annoncé vendredi 28 avril le rachat de l'américain Guavus pour un maximum de 215 millions de dollars (198 millions d'euros). Le groupe français d'électronique se renforce ainsi dans le traitement et l'analyse prédictive des mégadonnées (big data).

Thales rachète l'américain Guavus pour moins de 200 millions d'euros
Thales a annoncé vendredi le rachat de l"américain Guavus pour un maximum de 215 millions de dollars (198 millions d"euros) afin de se renforcer dans le traitement et l"analyse prédictive des mégadonnées (big data). /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau
© Charles Platiau / Reuters

Thales a annoncé vendredi 28 avril le rachat de l'américain Guavus pour un maximum de 215 millions de dollars (198 millions d'euros). L'équipementier spécialisé dans l'aérospatiale, la défense et la sécurité précise dans un communiqué qu'il élargira ainsi son portefeuille de technologies facilitant les décisions en temps réel des compagnies aériennes, des opérateurs de satellites, de contrôle aérien, de métros ou de trains, les armées ou les responsables de la sécurité des infrastructures urbaines et énergétiques.

Thales va ainsi pouvoir exploiter la croissance exponentielle des données issues des capteurs de plus en plus connectés dans la maintenance prédictive, la cybersécurité, la surveillance des infrastructures critiques et l'optimisation des réseaux et systèmes de télécommunications.

Guavus, fondé en 2006 et basée en Californie dans la Silicon Valley, apportera à Thales 160 ingénieurs en R&D. Son chiffre d'affaires devrait dépasser 30 millions de dollars en 2017.

Thales compte finaliser au troisième trimestre cette acquisition qui n'aura pas d'impact matériel sur son résultat d'exploitation (Ebit) annuel.

Pour Reuters, Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus