Tepco revoit son plan d’économies sur 10 ans

Par  - Publié le
Centrale de Fukushima
© Tepco

L’opérateur de la centrale accidentée de Fukushima renforce ses promesses pour bénéficier d’une aide plus grande de la part de l’Etat japonais.

L’opérateur n’a pas révélé publiquement encore le contenu de la nouvelle version de son plan d’économies sur dix ans. Mais selon les médias japonais, elle prévoit notamment une économie de 32,5 milliards d’euros. Soit 600 milliards de yens supplémentaires par rapport à la première version du plan.

Le groupe aurait trouvé ces économies supplémentaires notamment dans la réduction de 10% de ses dépenses d’approvisionnement en matériels issue de négociations de baisse de prix auprès des fournisseurs.

Au total, environ 12 milliards d’euros devraient provenir du départ de 7 400 salariés de l’entreprise, de la baisse des primes de retraite ou encore de réductions salariales diverses.

Le groupe doit aussi parallèlement à ces réductions de dépenses vendre pour 6,7 milliards d’euros d’actifs. Plus de la moitié ont déjà dû l’être.

L’opérateur a déjà reçu l’accord de l’Etat japonais pour des avances importantes afin de dédommager les citoyens et entreprises affectés par l’accident depuis le 11 mars 2011.

Si le nouveau plan d’économies est accepté en mai prochain, le gouvernement devrait injecter encore près de 10 milliards d’euros dans l’entreprise et des établissements privés.

En échange de ces crédits supplémentaires, les pouvoirs publics deviendront majoritaires dans le tour de table du groupe privé, une nationalisation de facto, bien que le ministre de l'Industrie, Yukio Edano, réfute ce mot.

 

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Identifiez-vous