Solectron Douarnenez a trouvé un repreneur

Par  - Publié le

Capital

 

La société française d'électronique Asteel Développement vient de proposer sa candidature pour la reprise de l'usine Solectron de Douarnenez dans le Finistère, spécialisée dans le moulage plastique et la fabrication de cartes électroniques pour la téléphonie.

Craignant une baisse des salaires et des effectifs, l'intersyndicale CGT-CFDT de l'unité de Dournenez vient toutefois de lancer un appel à la grève pour le 7 décembre. Le futur repreneur aura en effet la lourde tâche de « supprimer 57 emplois sur un effectif de 208 personnes » après le rachat. En attendant, une réunion du CCE est organisée le 6 décembre pour discuter des modalités de reprise par Asteel Développement.

« Le 28 juin dernier, la direction avait annoncé, lors d'une réunion du CCE, un plan d'ajustement et de sauvegarde de l'emploi prévoyant le départ volontaire de personnels indirects et la cession du site de Douarnenez », précise Christine Tillier, membre du CE de l'usine de Douarnenez. 30 personnes ont bénéficié de ce plan de départ sur la base du volontariat. En octobre dernier, la baisse d'activité dans la téléphonie a amené la direction de Solectron France, filiale du groupe américain éponyme, à annoncer un plan social touchant 453 salariés sur les 3 000 répartis dans ses unités de Bordeaux (Gironde), Longuenesse (Pas-de-Calais) et Pont-de-Buis (Finistère). Hamid Métadjer

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Identifiez-vous