Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'usine Agro

[Sial 2016] St Mamet invente la compote à boire en bouteille

Publié le

A l’occasion du Salon international de l’alimentation (Sial), St Mamet lance deux innovations qualifiées de « rupture » dans le rayon épicerie : des compotes à boire en bouteilles plastiques et en Tetra Pak. De quoi gagner des parts de marché, espère la PME, face au leader Andros.

[Sial 2016] St Mamet invente la compote à boire en bouteille
Les compotes à boire en bouteilles de St Mamet

Matthieu Lambeaux, le patron de St Mamet, avait promis « des innovations de rupture » pour relancer l’entreprise, reprise il y a un an. Les voici ! Alors que se tient le Salon international de l’alimentation (Sial) à Paris Nord Villepinte, la PME gardoise de 400 salariés, lance cet automne une gamme de compotes à boire en bouteille plastique de 250 grammes, baptisé "Ze Compot". L’équivalent, dans l’usage, du célèbre Yop, mais en version compote et au rayon épicerie. "Nous avons travaillé la recette pour avoir une texture suffisamment liquide, veloutée, proche du smoothie", détaille Matthieu Lambeaux. Une offre inédite dans le rayon compotes traditionnels. La gamme se décline également dans une version sans sucres ajoutés, baptisée "FruitMix", conçue en collaboration avec le nutritionniste Jean-Michel Cohen.

Dynamiser le marché

Autre innovation lancée dans le même temps par St Mamet, une gamme de compotes veloutée en bouteilles Tetra Pak de 800 grammes. "Nous souhaitons concurrencer le leader de la compote en verre (ndlr : Andros) avec cette nouvelle offre", assure Joël Derrien, le directeur marketing, qui mise sur le côté pratique et facilement transportable de l’emballage Tetra Pak, pour dynamiser un marché, qui n'a progressé que de 1,8 % en volume sur un an, selon St Mamet. Avec cette nouvelle offre présentée au Sial, St Mamet entend atteindre 10 % de parts de marché en valeur d’ici à deux ans, contre 2,5 % aujourd’hui. "Notre atout est de savoir réagir très vite. Nous avons conçu ces innovations en seulement trois mois", se félicite Matthieu Lambeaux.

Ces nouveaux produits seront fabriqués chez Conserve Italia, l’ancien propriétaire italien de St Mamet, selon les termes d’un contrat d’approvisionnement de cinq ans. "Notre ambition d’adopter le modèle Zara dans notre stratégie commerciale ne nous permet pas de tout produire chez nous. Nous avons préféré croiser notre savoir-faire dans la compote avec la puissance industrielle de Conserve Italia", détaille Matthieu Lambeaux. Mais l’outil français de St Mamet ne devrait pas être en reste. La PME promet de lancer de prochaines innovations dans son usine de Vauvert (Gard) pour 2018/2019, après une série d’investissements en cours (15 millions d’euros) pour rajeunir l’outil industriel et l’organisation.

Adrien Cahuzac

Réagir à cet article

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus