Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

"Si la collectivité ne veut pas d'exploration des gaz de schiste, nous ne le ferons pas", affirme le PDG de Total

Astrid Gouzik , ,

Publié le

Vidéo Le nouveau PDG de Total, Patrick Pouyanné, était interrogé sur Europe 1, ce mardi 19 janvier. Quelques jours avant la présentation des résultats de l'entreprise, il a d'ores et déjà prévenu que les résultats étaient en baisse de 20% en 2015. 

 

Fraîchement nommé PDG du groupe pétrolier pour succéder à Christophe de Margerie, Patrick Pouyanné doit composer avec un contexte moins favorable pour son entreprise. Le pétrole a perdu 75% de sa valeur en 18 mois. De quoi destabiliser les industriels du secteur, même des mastodontes comme Total. 

"Total fait face, Total résiste"

Interrogé dans la matinale d'Europe 1, ce mardi 19 janvier, Patrick Pouyanné a révélé que les résultats de l'entreprises avaient baissé d'environ 20% en 2015 : "On ne va reconstituer aucune marge. Nos résultats baissent, ils vont baisser d’un peu plus de 20% cette année." "Total résiste, parce qu’on est dans la production mais aussi dans la transformation du pétrole, dans le raffinage, dans la distribution", a-t-il toutefois nuancé. 


Patrick Pouyanné : "les résultats de Total vont... par Europe1fr

Mais cette baisse de forme n'aura pas d'effet sur l'emploi. "L’emploi ne peut pas être la variable d’ajustement [...] j’aurai besoin de mes salariés quand le prix va remonter. Et il va remonter un jour, je ne sais pas quand", a-t-il assuré. Mais l'entreprise ne remplace pas tous les départs en retraite : "nous recrutons, moins, mais nous avons quand même recruté".

A la recherche d'un consensus sur le gaz de schiste

Sur le terrain des gaz de schiste, le PDG de Total a formulé une réponse plus surprenante. A la question du journaliste "souhaitez-vous toujours pouvoir reprendre vos recherches dans la région de Montélimar sur le gaz de schiste", il a répliqué : "pas vraiment". "C'est un sujet qui fait un grand débat, je n'ai pas envie de passer en force. Si la collectivité nationale ne souhaite pas qu'on fasse d'exploration de gaz de schiste, nous ne le ferons pas". Patrick Pouyanné a toutefois dit espérer "un consensus". 

En France, la loi interdit la fracturation hydraulique qui est une technique utilisée pour l'extraction des gaz de schiste. Mais il existe d'autres techniques : "nous venons de le faire au Danemark. Nous avons pu explorer avec un puits sans fracturation hydraulique", a démontré Patrick Pouyanné. 

La question reste de savoir si le territoire français cache du gaz de schiste dans son sous-sol. Pour le déterminer, il faudrait engager des sommes importantes afin d'aller explorer les terrains. "Je ne compte pas, surtout à 30 dollars le baril, allouer de l'argent sur un projet qui serait mal reçu par la collectivité nationale", a-t-il certifié. 

 


Total "ne passera pas en force" sur le gaz de... par Europe1fr

Astrid Gouzik

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

28/01/2016 - 23h42 -

Le fait d'évoquer l'exploitation des gisements de gaz et de pétrole de schiste en France ou ailleurs dans le reste du monde, est vraiment irresponsable. Alors qu'on connaît parfaitement, tous les dangers extrêmement graves pour l'environnement et leurs conséquences extrêmement dangereuses pour la vie, sous toutes ses formes, comme le prouvent les très belles régions dévastées durablement, par l'industrie du gaz et pétrole de schiste, aux États-Unis et ailleurs.

Et je ne parle pas de l'exploitation des gisements de sables bitumineux !!!!!!

Alors que le réchauffement climatique est tout près de s'emballer, comme le prouve le rapport alarmant du GIEC, publié.

Les énergies renouvelables et durables doivent remplacer les énergies fossiles et vite. Il n'y a plus de temps à perdre.
Répondre au commentaire
Nom profil

26/01/2016 - 22h49 -

"On nous dit, et j'écoute, que le changement climatique, c'est une question de vie ou de mort. C'est un sujet sérieux avec lequel il ne faut pas plaisanter." (Interview Christophe de Margerie, Le Monde, 11.01.2013)

"Si la collectivité nationale ne souhaite pas qu'on fasse d'exploration de gaz de schiste, nous ne le ferons pas […] Je ne compte pas, surtout à 30 dollars le baril, allouer de l'argent sur un projet qui serait mal reçu par la collectivité nationale"

Après Christophe de Margerie qui nous exposait sa sincère préoccupation concernant les conséquences néfastes de l’activité de sa société sur le climat, Patrick Pouyanné nous surprend à son tour en annonçant avec bonhomie que l’opinion publique compte dans les décisions stratégiques de Total. Avant de reconnaître à peine une minute plus tard que sa décision découle en réalité d’un risque de retour sur investissement insuffisant voire nul au vu du prix actuel du baril et de la présence non avérée de gaz en quantités suffisantes pour une exploitation rentable.

Quant aux techniques d’extraction alternatives sorties du chapeau :
"Les techniques de fracturation hydraulique vont continuer à évoluer, mais pour le moment, il n'y a pas d'alternative. […] Il faut compter entre dix et vingt ans pour développer une technologie de rupture." (Interview Le Monde, 11.01.2013)
Répondre au commentaire

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

 

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus