Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Si 96% des Français a accès à une eau potable de très bonne qualité, 2,8 millions n'ont pas cette chance

Cédric Soares , , ,

Publié le

UFC-Que Choisir lance jeudi 26 janvier sa nouvelle carte interactive de qualité de l’eau potable. L’association de consommateurs épingle l’activité agricole et demande une refonte de la politique du secteur.

Si 96% des Français a accès à une eau potable de très bonne qualité, 2,8 millions n'ont pas cette chance © UFC-Que Choisir

"Ce n’est pas parce que l’eau est bonne, que la ressource est bonne", résume Alain Bazot, président de l’UFC-Que Choisir. L’association de consommateurs lance, ce jeudi 26 janvier, sa nouvelle carte interactive mesurant la qualité de l’eau potable en France. Pour son président, les réseaux de distribution permettent un acheminement de qualité. Les problèmes sont dûs à l'état des sources d'eau. L’agriculture reste la plus grande cause de pollutions.

Selon UFC-Que Choisir, 96% des consommateurs ont accès à une eau de très bonne qualité. A l’inverse 2,8 millions de personnes boivent une eau contaminée. Les réseaux de distribution citadins sont épargnés, ceux des petites villes de moins de 500 habitants en zones rurales ou montagneuses sont les plus touchés. Les pesticides (5 % des réseaux de distribution dans 2271 communes) et les nitrates (0,8% des réseaux de distribution dans 370 communes) issus de l’activité agricole sont en tête des contaminants.

Une politique agricole de l’eau à réformer en profondeur

"L’agriculture raisonnée est un échec", argumente Alain Bazot. Pour le président d’UFC-Que Choisir, l’ensemble des politiques basées sur l’engagement volontaires des exploitants n’ont pas entrainé une baisse du nombre d’intrants utilisés. Selon les chiffres du ministère de l’agriculture, la moyenne triennale de doses de pesticides a même a augmentée de 12% entre les périodes 2009-2011 et 2012-2014.

L’association de consommateurs demande aux Pouvoirs Publics de réformer en profondeur la politique agricole de l’eau. Augmenter la taxation des pesticides et des engrais azotés permettrait d’appliquer concrètement le principe de "pollueur-payeur". Le développement des agricultures biologiques et intégrées doit passer par des mécanismes incitatifs de soutiens financiers.

Pour réaliser sa carte interactive, UFC-Que choisir a agrégé et traité les données brutes collectées par les Agences Régionales de Santé (ARS). 50 critères réglementaires ont été analysés. Ceux-ci sont regroupés dans quatre familles d’items : polluants agricoles (agricoles, industriels ou domestiques), défauts de traitements, caractéristiques naturelles de la ressource et composants toxiques des canalisations. 

La carte intéractive affiche la qualité de chaque famille d'items de manière géolocalisée autour d'une commune ou d'un code postal.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus