Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Servier se renforce encore dans les traitements contre le cancer

Astrid Gouzik , , ,

Publié le

Servier et la biotech américaine Pieris ont noué une alliance stratégique en onco-immunologie.

Servier se renforce encore dans les traitements contre le cancer © D.R.

Le traitement du cancer, c’est définitivement la nouvelle obsession de Servier. Si le deuxième laboratoire français réalise encore un quart de ses ventes dans l’hypertension, un quart entre l’insuffisance cardiaque et le diabète, et un autre quart dans les génériques de médicaments, c’est dans l’oncologie qu’il espère "devenir un acteur de référence". Et pour cela, il multiplie les partenariats depuis plusieurs mois déjà. Servier s’est rapproché de la biotech française Cellectis et du japonais Taiho. Actuellement, six de ses 23 candidats médicaments en cours de développement sont en oncologie et ce chiffre pourrait encore grimper avec le partenariat qu’il vient de nouer avec la biotech américaine Pieris. Ils ont conjointement annoncé, jeudi 5 janvier, avoir noué une alliance stratégique de co-développement en onco-immunologie. Ils mèneront ensemble plusieurs programmes thérapeutiques bispécifiques, incluant le double inhibiteur de point de contrôle PRS-332 déposé par Pieris, indiquent-ils dans un communiqué.

Ce partenariat comprend quatre autres programmes bispécifiques et pourra s’étendre à un total de huit programmes en immuno-oncologie (inclus PRS-332). Pieris a la possibilité de codévelopper quatre de ces huit programmes, et d’en conserver les droits aux États-Unis. Il percevra 30 millions d’euros d’avance, puis jusqu’à 324 millions d’euros pour PRS-332 en fonction de l’atteinte d’objectifs, et jusqu’à 193 millions d’euros en fonction de l’atteinte de différents objectifs pour chacun des autres programmes, ainsi que des redevances qui pourraient atteindre deux chiffres sur les ventes de Servier des futurs produits issus de leur collaboration de recherche-développement. La biotech américaine conservera les droits commerciaux aux Etats-Unis, tandis que Servier s'est octroyé le reste du monde.

En cancérologie, l’immunothérapie est l’approche thérapeutique qui vise à utiliser l’immunité du patient contre le cancer. Les immunothérapies réactivent les défenses immunitaires pour lutter contre la prolifération des cellules devenues anormales dans le corps. Ces premières thérapies datent du 19ème siècle quand William Coley a injecté des toxines bactériennes à ses patients, avec un taux de guérison de plus de 10%...
 

Réagir à cet article

Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus