Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'usine Agro

[Secrets de fabrication] L’eau de Volvic, de l’or en bouteille

, , ,

Publié le

Série d'été L'Usine Nouvelle vous révèle les secrets de fabrication de produits emblématiques du made in France. Spécialités régionales, symboles d'un territoire, savoir-faire typiques, sagas familiales... nous vous livrons tous les détails qui ont mené à leur succès. A dévorer au travail ou entre deux baignades ! Aujourd'hui, l'eau de Volvic. Née au coeur du Parc régional des volcans d'Auvergne, l'eau de Volvic a conquis le monde entier. Ou comment une modeste source découverte en 1900 par un tailleur de pierre produit aujourd'hui un milliard et demi de bouteilles par an.

[Secrets de fabrication] L’eau de Volvic, de l’or en bouteille
Usine d'embouteillage de Volvic
© Sylenius CC

Une fontaine en pierre de taille, une forêt, des chants d’oiseaux... L’histoire des eaux de Volvic débute dans un cadre bucolique au cœur des volcans d’Auvergne. Les coulées de lave et les projections volcaniques ont comblé d’anciennes vallées encaissées, creusées au sein de roches granitiques, forgeant ainsi des paysages à couper le souffle. A quelques kilomètres seulement de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), perchée à 300 mètres d’altitude, la commune qui compte quelque 4 300 habitants, possède, en son sous-sol, un inestimable trésor. Une eau minérale naturelle au goût unique, synthèse d’un milieu naturel exceptionnel et d’une histoire singulière.

L’aventure commence en 1900, lorsque Jean Legay-Chevalier, entrepreneur local et exploitant de carrières de pierres découvre une source au lieu-dit "la Vallée du Goulet". Audacieux, il fore un premier puits de 47 mètres de profondeur et reçoit les encouragements timides de la commune qui lui donne l’autorisation "à ses risques et périls", et sur ses "deniers personnels" de creuser une galerie de plus d’un kilomètre de long pour puiser l’eau.

230 litres d’eau par seconde

La première guerre mondiale éclate et stoppe net ses ambitions. Il meurt un an plus tard sans être allé au bout de son projet. Il faut attendre 1920 pour que l’aventure reprenne. Le Docteur Moity, maire de Volvic et entrepreneur, doit faire face à une terrible épidémie de poliomyélite. Il reprend alors les études de Legay-Chevalier. De 1925 à fin avril 1929, des recherches sont entreprises pour enfin aboutir à une première découverte historique d’une source au "débit important et constant même en période de sècheresse" de 230 litres par seconde !

Des travaux de forage, d’aménagement et de distribution par canalisation permettent dès 1929 d’alimenter les villes de Volvic, Riom et Châtel-Guyon pour finalement desservir une trentaine de communes à 40 km à la ronde dans les années 1950.

Dès 1938, une petite société d’embouteillage voit le jour. Elle produit de façon artisanale 200 000 cols par an, jusqu’à ce que la Société Sellier-Leblanc crée la première véritable usine d’embouteillage en 1958, sur les terrains proches du captage. Mais elle peine à convaincre sur un marché où tous les grands noms d’eaux minérales sont adossés à de prestigieuses villes thermales comme Vichy, Evian et Vittel. "1965 a été une année charnière pour la marque", se souvient le service communication. Les qualités exceptionnelles de cette eau permettent à l’entreprise d’obtenir, en octobre 1965, l’exploitation sous le label "Eau minérale de la Source de Clairvic Volvic" accordé par le ministère de la Santé.

Propriété du groupe Danone

Volvic change alors de dimension. Dès 1981, 200 millions de litres d’eau sont embouteillés. Quatre ans plus tard, la société passe sous contrôle de Perrier. 400 millions de litres d’eau sont alors produits et expédiés dans quelques pays, avant de devenir en 1993, propriété du Groupe BSN (Évian, Badoit et Danone).

En 2016, le site d’embouteillage de la Société des eaux de Volvic compte deux usines : Chancet 1 pour l’eau minérale naturelle et Chancet 2 destiné aux eaux minérales naturelles aromatisées. Au total, une superficie de 95 000 m² couverts auxquels s’ajoutent 65 000 m² découverts. Quinze lignes de production peuvent produire jusqu’à 7 millions de bouteille/jour. Du pain béni pour les 870 salariés du site, dont les effectifs gonflent régulièrement.

L’an dernier, l’usine de Volvic a produit le chiffre vertigineux de 1,5 milliard de bouteilles, dont 70 % sont exportés dans le monde entier. Il se consomme 40 bouteilles chaque seconde dans le monde. "Aujourd’hui Volvic est devenue la deuxième entreprise agro-alimentaire de l’Auvergne. Sa force vient à la fois de sa source qui se situe dans un écosystème préservé de 38 km² situé au cœur du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne. Elle est aujourd’hui distribuée dans plus de 60 pays, répartis sur les cinq continents. Renommée à l’international et ancrée dans sa région d’origine, cette marque a un grand avenir. Nous avons encore de la place pour grandir, à condition de rester innovant", assure Jean-Michel Chopin, président des Eaux de Volvic.

C’est sans doute pour cette raison que la marque a sorti huit nouveaux formats de bouteille au cours de ces deux dernières années et dix nouveaux parfums. La source en or de Volvic n’est pas prête de se tarir.

Geneviève Colonna d’Istria

80 000 visiteurs à l’usine
La marque Volvic jouit d’une image très positive dans l’esprit des consommateurs. Sans doute le fruit d’un marketing bien étudié autour du concept de "naturalité", abondamment développé par le groupe Danone au cours de ces deniers années. Grâce aussi à des ambassadeurs emblématiques comme Zinedine Zidane, qui a marqué de toute son empreinte l’image de Volvic à travers des spots publicitaires tournés au milieu des volcans et restés très célèbres. Attirés par cette renommée qui dépasse largement les frontières de l’Hexagone, 80 000 visiteurs se sont rendus l’an dernier à l'espace d'informations créé sur la zone de captage de l’eau et au cœur de l’usine d’embouteillage, dont le ballet des machines est un véritable spectacle à lui seul. Fabrication des bouteilles, conditionnement, expédition des produits, Volvic propose d’entrer dans les coulisses de cette eau minérale naturelle mythique. Sans oublier la dégustation des dernières nouveautés en fin de visite.

Réagir à cet article

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus