Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Sanofi s'apprête à raser un site R&D de 107 millions d’euros qui n’a jamais servi

Cédric Soares , , , ,

Publié le

Le groupe pharmaceutique Sanofi s’apprête à démanteler le pilote DI 50 de Montpelier. Le site de R&D spécialisé dans la chimie n’a jamais été mis en production. Son coût de construction s’élève à 107 millions d’euros. Le salariés s’insurgent « du gaspillage »financier dans un communiqué de presse de la CFE-CCG daté du 12 mai.

Sanofi s'apprête à raser un site R&D de 107 millions d’euros qui n’a jamais servi
Sanofi va démanteler le pilote DI 50 situé à Montpellier. Le site de R&D d'une valeur de 107 millions d'euros n'est jamais entré en production.
© Christian Hartmann

Le pilote DI 50 de Sanofi à Montpellier (Hérault) va être démoli fin 2017. Le site de recherche et développement spécialisé en chimie n’a jamais été mis en production. Achevé en 2012, son coût de construction s’élève 107 millions d’euros. Les salariés du groupe s’insurgent devant ce qu’ils qualifient de “gaspillage financier” via un communiqué de presse de la CFE-CGC Sanofi Aventis recherche et développement daté du 12 mai.

La construction de l’unité a été validée en 2007. Sa vocation est alors d’assurer la synthèse chimique d’une partie importante des principes actifs des tests de médicaments du groupe. Les installations sont conçues pour produire jusqu’à 250 lots par an. Aucun n’en sortira jamais.

A la date prévue de sa mise en service du bâtiment, en 2012,  le groupe a réorienté son portefeuille d’activités vers les procédés de fabrication biochimique. Sanofi a essayé, à plusieurs reprises de trouver, sans succès un repreneur. Le dernier projet en date remonte à 2014.

Fin 2016, l’entreprise décide procéder au démantèlement du site, à échéance décembre 2017. La destruction n'aura aucun impact social. Selon la direction de Sanofi, contactée par la rédaction “aucun salarié n’a été affecté sur le site qui n’est jamais entré en production”. Le groupe se refuse à communiquer sur le coût de l’opération.

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus