Saab va faire appel de la décision du tribunal suédois

Par  - Publié le
Usine Saab
© D.R.

Suite au rejet par le tribunal de sa demande de mise sous protection de la loi contre les faillites, Saab annonce qu’il va faire appel.

Le 12 septembre, alors même que les portes du salon de l’automobile de Francfort ouvriront sans lui, Swedish Automobile va tenter encore de sauver Saab. Le groupe a légalement jusqu’au 29 septembre pour le faire.

Le groupe compte en effet interjeter appel de la décision rendue le 8 septembre par le tribunal régional suédois de Vänersborg. Celui-là même qui a rejeté sa proposition de restructuration volontaire, au motif qu’il n’y avait pas de raison de penser que cette offre fonctionnerait.

Le groupe Saab est dans une situation chaotique depuis plusieurs mois et est dans l’impossibilité de rembourser ses fournisseurs et encore moins de payer les salaires de ses employés.

Parallèlement à l’appel, le groupe va poursuivre ses discussions avec différents interlocuteurs pour tenter d’obtenir des fonds supplémentaires à court terme.

Selon les estimations du PDG de Swedish Automobile et de Saab, Victor Muller, Saab a enregistré des dettes à hauteur de 150 millions d’euros. Il attend actuellement 245 millions d’euros de la part de nouveaux partenaires chinois trouvés au printemps, Pang Da et Youngman.

Reste que selon le tribunal, "personne ne sait toujours pas si -ni quand- les autorités chinoises approuveront l'accord" de financement. Pour l’heure, le constructeur n’a pas dévoilé d’informations sur la demande déposée auprès des autorités chinoises.

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher
Recevez nos newsletters

Identifiez-vous