Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Retraites : le Medef plaide pour un allongement de la durée de cotisation

Elodie Vallerey

Publié le

Reçue le 13 mai comme les autre partenaires sociaux par le Premier ministre, la présidente du Medef Laurence Parisot a également demandé le recul de l'âge légal à "au moins 65 ans à l'horizon 2040".

Retraites : le Medef plaide pour un allongement de la durée de cotisation © Luc Perenom - L'Usine Nouvelle

Le Medef était le premier, ce 13 mai au matin, à rencontrer le Premier ministre pour une consultation en amont de la conférence sociale des 20 et 21 juin prochains. Une entrevue sur le thème des retraites, "sans tabou" selon Laurence Parisot.

La présidente du Medef a rappelé à Jean-Marc Ayrault la ligne claire de l'organisation patronale : allongement de la durée de cotisation au régime des retraites à 43 ans d'ici 2020, et recul de l'âge légal de départ à la retraite à "au moins 65 ans à l'horizon 2040".

"Notre système est à nouveau en déficit", a-t-elle averti, comme le rapporte l'AFP. "A l'horizon 2020, le déficit cumulé de tous les régimes de retraites sera de 200 milliards" d'euros. Un déficit qui "affaiblit l'économie de notre pays", "anxiogène pour les Français et pénalisant pour les jeunes générations" selon elle.

"Nous disons que le gouvernement a eu le courage de dire qu'il fallait à nouveau une réforme des retraites, il faut désormais qu'il ait la capacité pédagogique de dire aux Français pourquoi et vers quelles modifications il faut aller", a-t-elle martelé.

A la sortie de l'entrevue, Laurence Parisot a rapporté avoir dit au chef du gouvernement avoir tiré "un bilan plutôt positif de la première conférence sociale" de juillet 2012.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

14/05/2013 - 10h10 -

L'allongement de la durée de cotisation répond à une logique comptable qui isole le problème des retraites des autres problèmes. Comment notre société peut-elle accepter que l'on travaille jusqu'à 65 ans alors même que nos jeunes sont chômeurs ? Ce paradoxe ne peut être résolu qu'en globalisant les comptes sociaux, tout créant les mécanismes dynamiques pour concilier les problématiques long terme (retraite) avec celle du court terme (chômage). Un peu d'audace !
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus