Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Qui est Benoît Ribadeau-Dumas, ex Zodiac et Thales, devenu directeur de cabinet du Premier ministre ?

Olivier James , , , ,

Publié le , mis à jour le 16/05/2017 À 15H35

Le Premier ministre vient de nommer son directeur de cabinet : Benoît Ribadeau-Dumas. Enarque et polytechnicien, il a travaillé plus de dix ans pour des grands groupes industriels.

Qui est Benoît Ribadeau-Dumas, ex Zodiac et Thales, devenu directeur de cabinet du Premier ministre ?
Benoît Ribadeau-Dumas
© DR.

C’est un signal envoyé aux industriels. Le tout juste nommé Premier ministre Edouard Philippe a choisi pour l’épauler un bon connaisseur de l’industrie. Après l’Ecole Polytechnique – entre 1991 et 1995 – puis l’Ecole national d’administration (Ena) dont il est sorti en 1997, la même année qu'Edouard Philippe, Benoît Ribadeau-Dumas entre au Conseil d’Etat. En 2002 il devient conseiller technique du Premier ministre de l’époque, Jean-Pierre Raffarin.

Mais cet homme de 45 ans cumule également une solide expérience dans l’industrie. Il a travaillé cinq années durant au sein du groupe Thales, entre 2005 et 2010, occupant plusieurs postes pour in fine prendre la tête de la division Underwater systems, la division navale spécialisée dans la fabrication d’équipements d’aides à la navigation.

Un carnet d'adresses industriels

Benoît Ribadeau-Dumas est ensuite passé chez CGG, le spécialiste de l’exploration du sous-sol. Là encore, il reste en poste pendant cinq ans : d’abord vice-président exécutif de la branche marine, il devient vice-président exécutif en charge en charge de toutes les activités Acquisition de données. Dernier point d’étape dans son cursus industriel, l’équipementier aéronautique Zodiac. Il y effectue une trajectoire plus courte – moins de deux ans – et prend la tête de la division Aerosystems, aujourd’hui la plus rentable du groupe.

Considéré comme cadre à haut potentiel chez Zodiac, Benoît Ribadeau-Dumas quitte aujourd’hui un groupe en eaux troubles, en plein rapprochement avec Safran mais qui peine à résoudre de profondes difficultés industrielles. De bonne source, son parcours aura conduit le nouveau directeur de cabinet du Premier ministre à devenir proche de personnalités telles que Denis Ranque (président du conseil d’administration du groupe Airbus), Ross McIness (président du conseil d’administration de Safran), Alexandre de Juniac (ancien pdg d’Air France-KLM) ou bien encore Yann Delabrière (ex patron de Faurecia).

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus