Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quand les entreprises chinoises investissent en France

Publié le

A l’heure où les entreprises françaises signent des contrats avec la Chine, d’autres sociétés, chinoises cette fois, viennent s’implanter en France.

Quand les entreprises chinoises investissent en France © REUTERS

Châteauroux devient le symbole de la présence chinoise en France. La ville doit accueillir le 5 novembre une plate-forme de coopération économique entre la France et la Chine, appelée Châteauroux Business District. Un projet qui remonte à 2007 et qui « va générer dans un premier temps 500 millions d’euros d’investissements chinois et la création de 4 000 emplois directs, dont 80% français », selon Jean-François Mayet, sénateur-maire de la ville. « Des produits seront assemblés à partit de composants en provenance de Chine et bénéficieront de la haute valeur ajoutée française en matière de recherche et développement », a-t-il précisé. Pour l’heure, le nom de la quarantaine d’entreprises chinoises concernées n’a pas été révélé.

22 projets en 2009

Une initiative qui est l’illustration d’un phénomène qui se développe de plus en plus ces derniers mois : l’arrivée d’investisseurs chinois en France. Selon les chiffres de l’Agence française pour les investissements internationaux (AFII), 22 projets d’investissement par des entreprises chinoises ont été annoncés en 2009, contre 17 en 2008, l’association ne pouvant encore divulguer les chiffres pour l’année en cours.  Les investisseurs chinois seraient attirés par la formation de la main d’œuvre, les mesures fiscales facilitant l’implantation d’entreprises et par un réseau dense et performant de transports. C’est en tout cas ce qui a plu à l’entreprise Huawei, quatrième équipementier de télécommunications dans le monde, qui a créé en 2009 un centre de recherche fondamentale en Ile de France. Un exemple parmi d’autres.

Dans l’ensemble, les entreprises chinoises désireuses d’investir en France sont spécialisées dans les domaines de l’énergie (17%), de la céramique et du verre (17%) ou des télécommunications (11%) entre autres. Plus récemment, le spécialiste mondial de la fabrication de panneaux solaires, Yingli Green Energy, s’est installé à Lyon. Dans le domaine de la mécanique, le groupe Weichai Power, fabricant chinois de moteurs diesel et de pièces accessoires pour l’automobile, a racheté les moteurs Baudouin dans le sud de la France. Enfin, l’industriel Shengrui, spécialisé dans la recherche, a approché le groupe First Aquitaine Industries pour la reprise de l’ex-site de Ford à Blanquefort.

Contrainte du droit

Reste que les investisseurs chinois seraient freinés par certaines « contraintes » françaises, à l’instar du droit en matière de création d’entreprises. Ainsi, certains émettent des doutes sur les créations effectives de postes par exemple sur la plate-forme de Châteauroux. Marie-Madeleine Mialot, vice-président du conseil régional du Centre, explique que « certaines entreprises chinoises pourraient être freinées dans leur motivation quand il s’agira d’aller plus loin. Personne ne peut dire aujourd’hui combien d’emplois seront créés ». Parmi les autres facteurs ralentissant les investissements chinois en France, les spécialistes du milieu évoquent le coût de revient élevé en France, l’insuffisance de confiance politique et le manque d’expérience et de capacité dans l’exploitation transnationale.

Retrouvez la liste des contrats signés lors de la visite du président chinois Hu Jintao en France
 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

05/11/2010 - 18h23 -

L'implantation du bureau commercial du fabricant de panneaux photovoltaiques YNGLI GREEN ENRGY à Lyon ne fait pas partie des "investissements" chinois en France ! et cela générera tout au plus que quelques emplois...
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus