Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Quand l'avion Ed Force One d'Iron Maiden croise les avions présidentiels français et allemand

Pierre Monnier

Publié le

L’image enflamme la toile. Le 1 er juin, François Hollande et Angela Merkel ont atterri à Zurich. Mais ce qui a retenu l’attention à leur arrivée, c’est l’avion auprès duquel les deux dirigeants se sont posés : l’Ed Force One d’Iron Maiden.

Quand l'avion Ed Force One d'Iron Maiden croise les avions présidentiels français et allemand © Capture d'écran YouTube

Les avions présidentiels français et allemand faisaient pâles figures sur le tarmac de l’aéroport de Zurich le 1er juin. Venus assister à la cérémonie inaugurale du tunnel de Saint-Gothard, l’attention des internautes s’est portée sur les jets privés de François Hollande et Angela Merkel. Et pour cause : leurs avions étaient posés juste à côté du Boeing 747 d’Iron Maiden, l’Ed Force One.

Le groupe britannique a atterri, lui-aussi, le 1er juin à Zurich pour préparer leur concert suisse du vendredi 3 juin à Lucerne. La coïncidence a vite été relayée sur les réseaux sociaux qui ont moqués les avions français et allemand. Il faut dire qu’en face du Boeing 747, le Falcon 7X du président de la République française et le Bombardier Global express 5000 de la chancelière allemande paraissaient ridicules.

Les avions s'étaient déjà croisés

Pour leur défense, les appareils utilisés n’étaient pas les plus impressionnants de la flotte des deux dirigeants politiques. Pour les déplacements plus longs, Angela Merkel se déplace en "Merkel One", un Airbus A340, et François Hollande prend le "Air Sarko One", un Airbus A330. Mais ces modèles sont eux-aussi plus petits que l’Ed Force One d’Iron Maiden.

Ce n’est pourtant pas la première fois qu’un avion de la flotte présidentielle française croise le Boeing du groupe britannique. Fin avril, lors d’un voyage en Nouvelle-Calédonie, le "Air Sarko One" avait transporté le Premier ministre Manuel Valls accompagné d’une délégation de journalistes. L’occasion pour l'un de nos journalistes d’immortaliser la rencontre entre l’A330 français et le Boeing 747 lors d'une escale à l’aéroport d’Auckland en Nouvelle-Zélande.

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

04/06/2016 - 10h10 -

Grandeur et décadence grandeur quand Georges Pompidou se rendit le 13 Décembre 1971, en Concorde, le bel oiseau blanc, au rendez-vous aux accores avec le président Américain Richard Nixon. Les temps ont changés depuis c'est la décadence. Mais économie est de rigueur, on a trop dépensé et gaspillé depuis.
Répondre au commentaire

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus