Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Prismaflex innove avec un panneau d’affichage autonome

, , ,

Publié le

Le fabricant de panneaux publicitaires et imprimeur numérique investit et mise sur un nouveau type d’affichage pour relancer ses ventes.

Prismaflex innove avec un panneau d’affichage autonome
Panneaux publicitaires
© Prismaflex

Fabricant de panneaux publicitaires et imprimeur numérique, Prismaflex a investi 2 millions d’euros pour concevoir et produire un nouveau type de panneau d’affichage autonome en énergie : 1 million dans l’acquisition d’une licence exclusive d’une technologie de Wysips qui permet d’intégrer et de rendre invisibles des cellules photovoltaïques en utilisant un film lenticulaire et 1 million dans le développement d’un processus d’impression spécifique de ce film lenticulaire.

L’entreprise implantée à Haute-Rivoire (Rhône) dans les Monts du Lyonnais testera un premier prototype de ce panneau en décembre, avant de le lancer en 2013. D’un coût supérieur à un panneau publicitaire classique, ce type de panneau peut être amorti en cinq ans, selon Pierre-Henri Bassouls, président du groupe rhodanien, du fait de la suppression du coût de branchement au réseau électrique et de la réduction de la consommation électrique abaissée à 130 watts pour une surface de 8 m². Des afficheurs africains seraient notamment intéressés par ce produit qui permet de palier les problèmes d’alimentation électrique.

Prismaflex, qui a investi 5 millions d’euros en cinq ans en recherche-développement, dispose d’une équipe de 25 personnes en interne, techniciens et ingénieurs, qui ont à leur actif plus de 40 brevets. Ceux-ci ont fait l’objet d’environ 200 dépôts d’applications dans le monde.

Prismaflex produit quelque 1 000 panneaux d’affichage publicitaires chaque année. Elle dispose d’un parc de 45 machines d’impression numérique (grand format) dans ses unités de production anglaise, espagnole, canadienne, sud-africaine et en France. Rachetée en 2011, sa filiale allemande Distec va être dotée de ses propres machines d’impression numérique en 2013.

Actuellement en sous-activité, Prismaflex dont le chiffre d’affaires a diminué à 51,5 millions sur son dernier exercice clos fin mars, n’a pas effectué de plans sociaux. Elle emploie 300 personnes dont 160 dans ses sites des monts du Lyonnais. Son chiffre d’affaires a baissé de 12 % sur le premier semestre. Il devrait être en retrait sur la totalité de l’exercice actuel.

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

 

 

Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle
Votre avis ?

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus