Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Pourquoi le Tesla Model 3 ne va pas révolutionner l’automobile électrique

Cédric Soares , , , ,

Publié le

Le Model 3 de Tesla se trouve, depuis un an, au centre de toutes les attentions. Elon Musk en a livré les premières unités vendredi 28 juillet. Pour le dirigeant, la berline va révolutionner l’industrie de l’automobile électrique. Rien n’est moins sûr.

Pourquoi le Tesla Model 3 ne va pas révolutionner l’automobile électrique
Vendredi 28 juillet, Elon Musk a livré les première Tesla Model 3. En un an le constructeur a enregistré 500 000 précommandes. Son propriétaire-milliardaire se voit révolutionner l'automobile électrique. Rien n'est moins sur
© CC Twitter Tesla Motors

Vendredi 28 juillet 2017, tout ce que la Terre compte de fans de Tesla peut enfin respirer. Après plus d’un an d’attente, Elon Musk livre en direct sur Internet, les premiers Model 3 sortis d’usine. Durant la conférence, le milliardaire américain annonce plus de 500 000 précommandes. L’ambition du dirigeant rivalise avec son égo, la berline compacte va démocratiser l’adoption de la voiture électrique. Malheureusement pour lui, les autres constructeurs ne l’ont pas attendu.

Le premier, sur une petite série

La marque emblématique a bien lancé le premier véhicule 100% électrique, la Tesla Roadster. Si  le modèle est un succès d’estime, sa production reste confidentielle. Entre 2008 et 2012, date de sa fin de production, le constructeur en assemble 2 500 exemplaires. Les caractéristiques du véhicule et son prix le placent dans le segment des sportives haut de gamme. Le bolide passe de 0 à 100 km en 3,7 secondes et fonce à 212 km/h. Son propriétaire doit débourser 112 000 dollars (94 565 euros) pour l’acquérir. Le passage au tout électrique reste inaccessible au grand public.

Nissan attaque le segment en 2010 en mettant sur le marché la Leaf. Son allié, Renault le suit en 2013 avec une compacte, la Zoé. Le constructeur impose rapidement le modèle comme leader européen. Selon l’Association nationale pour le développement de la mobilité (Avere France), la citadine règne sur le marché. En 2016 elle s’est adjugé 21,2% du marché électrique sur le continent. 21 735 européens ont immatriculé une Zoé l’année dernière.

Un outil de production sous-dimensionné

Les autres grands constructeurs comme BMW, Citröen, Fiat, Opel, Volkswagen ou Kia leur ont emboîté le pas. La troisième génération de Renault Zoé et la seconde génération de la BWM i3 sont sorties des usines cette année. Le tout nouveau Model 3 de Tesla va devoir faire face à des mastodontes.

A titre de comparaison, Elon Musk emploie 33 000 salariés, Carlos Ghosn 450 000. Rien qu’en France, Renault compte onze usines, Tesla 3 pour l’ensemble du globe. La capacité de production de l’américain s’élève à 90 000 unités par an. A ce rythme plus de cinq ans seront nécessaires pour livrer les 500 000 précommandes. En théorie, la Gigafactory, méga-usine flambant neuve du constructeur, pourra assurer ce volume chaque année à partir de 2018. Dans la pratique, son outil industriel semble offrir peu marges en cas de succès confirmé de la Model 3.

Du rêve Tesla à la réalité Model 3

En étant moins terre à terre, les voitures Tesla ont de quoi faire rêver. Le système de conduite autonome des Model S et Model X promet au conducteur de s’affranchir du stress de la conduite. Les superchargeurs de la marque rechargent  270 kilomètres d’autonomie en 30 minutes.

 

 

Le futur acquéreur de Model 3 risque vite de déchanter. Pour se tourner les pouces au volant il devra ajouter 8 000 dollars (6 763 euros) d’options. Contrairement aux autres voitures de la marque, l’accès aux bornes de chargement nécessite la souscription d’un abonnement. Son prix reste inconnu alors que les livraisons ont commencé.

Un prix et une autonomie trompeuses

Sans options, la version la plus abordable du Model 3 coûte 35 000 dollars (29 575 euros). A première vue son prix positionne le véhicule comme le plus abordable de sa catégorie.

En effet, Renault vend moins cher la dernière génération de Zoé mais facture un forfait mensuel de location de batteries. Un client achète le modèle 23 600 euros en sortie de concessionnaire. Il s’acquitte ensuite mensuellement d’un abonnement de 119 euros. Sur une durée de vie garantie de 8 ans, le budget global revient à 35 024 euros.

Méfiance toutefois, Tesla n’a encore annoncé aucun prix en euros. A l’image d’Apple, la parité euro-dollar s’applique rarement de manière stricte aux produits haut de gamme américains.  

De plus, le premier prix du Model 3 permet d’acquérir un véhicule disposant de 345 kilomètres d’autonomie. La troisième génération de Zoé en offre 400 km, la nouvelle BMW i3 410 km et la future Opel Ampera-E 520 km. La norme de calcul américaine EPA utilisé par Tesla s’avère plus proche des conditions réelles de conduite que son équivalent européen NEDC. Maintenant, le Model 3 d’entrée de gamme n’a encore subit aucun tests indépendants. A 44 000 dollars (37 183 euros) la version supérieure, dotée de 500 kilomètres sans recharge, est dans la moyenne du marché.

Imbattable au compteur

Reste un endroit où le Model 3 demeure imbattable, le compteur de vitesse. La version la moins chère passe de 0 à 100 kilomètres en 5,2 secondes. Lancé en pleine vitesse le bolide électrique roule à 210 km/h. Sa première poursuivante, l’Opel Ampera-E se retrouve loin derrière. La voiture de la nouvelle acquisition de PSA accélère de 0 à 100 en 7,3 secondes et plafonne à 150 km/h. Malheureusement, pied au plancher, le conducteur de Tesla risque d’y laisser son permis. 

Réagir à cet article

20 commentaires

Nom profil

05/08/2017 - 08h37 -

Article intéressant,néanmoins,vous ne prenez pas en compte l'un des critères les plus important dans le choix d'un véhicule,l'Esthétique,et la rien n'arrive a la cheville du modèle 3,les chiffres de ventes le prouveront ou l'infirmeront,en tous cas pour moi,"il n'y a pas photo".
Répondre au commentaire
Nom profil

04/08/2017 - 20h47 -

- Il ne vous est pas venu à l'idée que Renault employait aussi et surtout du personnel pour fabriquer des voitures thermiques ? Comparer le personnel de Tesla avec celui de Renault et conclure que Tesla a un outil de production insuffisant, est un non sens ! - Sur les différences de prix constaté ici en Europe par rapport aux US, vous devriez savoir que les tarifs US sont toujours HT alors qu'ils sont TTC ici, de plus il faut intégrer les frais de transport , droit de douane et enfin la parité monétaire.
Répondre au commentaire
Nom profil

04/08/2017 - 14h29 -

"Il n'y a pire aveugle que celui qui ne veux rien voir". En continuant la méthode Coué et s'autopersuader que Tesla n'est qu'un épiphénomène transitoire, le réveil de certains industriels de l'automobile risque très difficile.
Répondre au commentaire
Nom profil

04/08/2017 - 11h21 -

Curieux, ce parallèle tout le long de l'article entre une voiture familiale,la Tesla,et la petite crotte électrique de Renault...Elles ne boxent vraiment pas dans la même catégorie.
Répondre au commentaire
Nom profil

04/08/2017 - 10h59 -

Un prix et une autonomie trompeuses ? Il n'y a rien de trompeur chez TESLA, pour conduire vous n'avez pas besoin d'options autopilot que je sache? De plus vous comparez l'autonomie Nedc avec l' EPA de tesla ce qui n'a aucun sens car L'EPA est plus juste que le NEDC. Quand vous parlez de 400 kms NEDC de L'i3 vous oubliez de dire qu'elle dispose d'un moteur thermique pour gagner 100 kms soit 9l d'essence...(pollution) La Tesla model 3 va être la voiture électrique la plus vendu dans le monde, ainsi qu'en Europe. Renault lui ne propose que de la location obligatoire en France et par conséquent bride le marché Français...
Répondre au commentaire
Nom profil

04/08/2017 - 10h51 -

Cet article est vraiment anti tesla Je ne partage pas du tout ce point de vue Tesla est très en avance par rapport à la concurrence Notamment en terme de super chargeur qu'il déploie partout en France et dans le monde aussi en terme de batterie avec la super giga Factory dans le Nevada Ce que la concurrence est loin d'avoir réalisé ...?
Répondre au commentaire
Nom profil

04/08/2017 - 09h55 -

Concernant les autonomies de ces véhicules ,je pense que les chiffres annoncés mélangent des normes bien différentes.Si on raisonne en EPA .A priori Tesla annonce 350 kms sur sa version de base ,500kms sur le long range . Seules les Tesla Models S 100 feraient mieux.Alors quand vous dites que c'est dans la moyenne du marché????? Pour l'Opel Ampera ,le chiffre que j'ai est de 383 kms ,mais à un prix qui sera je pense supérieur à celui du model 3 de base. Pour la Zoe pas de chiffre pour cette norme ,mais sans doute autour de 300 kms .Pour la BMW ,vous êtes fantaisiste ou vous intégrez le prolongateur d'autonomie thermique???? Pour le réseau de super chargeurs pour les Model 3 ,il sera payant à un prix supérieur à une charge à domicile ;mais c'est une bonne chose pour éviter les attentes et favoriser les charges de nuit à domicile.Mais il offrira à tous les propriétaires Tesla de se déplacer sans problème dans toute l'Europe .Que propose à ce jour les autres constructeurs ?
Répondre au commentaire
Nom profil

04/08/2017 - 09h51 -

Comparer zoé avec une tesla c'est du suicide, Renault est loin derrière des années de lumière
Répondre au commentaire
Nom profil

04/08/2017 - 06h32 -

Ce que l'auteur de cet article, visiblement pas très Teslaphile, feint d'ignorer c'est qu'aucun des constructeurs cités ne met autant d'énergie à convaincre le public que le véhicule électrique est une solution crédible. La Zoé est une merveilleuse voiture mais Renault ne fait aucune pub. L'Ampera E n'a pas bénéficié d'un effort de design monumental, la Leaf est en fin de vie, ... Tesla a initié cette «révolution», les Porsche, BMW, Volkswagen, Nissan et peut-être Renault vont creuser le sillon defriché par Musk.
Répondre au commentaire
Nom profil

04/08/2017 - 06h08 -

Oui bien sûr... Mais qui va nous permettre d'avoir une production d'électricité suffisante pour les usagers, quand on sait que la SNCF à elle seule utilise déjà une partie de la production nationale ?
Répondre au commentaire
Nom profil

04/08/2017 - 05h16 -

Intéressant , j'étais avec les ingénieurs à Fermont il y a peu de temps pour le mine de graphite fms.v / Mario ingénieur minier 418 492 7996
Répondre au commentaire
Nom profil

04/08/2017 - 02h04 -

Comparer la Tesla avec une Zoé, une Ampera ou un i3 est d'un ridicule consommé. CEtte voiture est bourrée d'innovations de de high tech à la fine pointe. C'est un bijou!
Répondre au commentaire
Nom profil

04/08/2017 - 00h52 -

Que d'erreurs et d'approximations, la Gigafactory fabrique des batteries et certains éléments de la Model 3 mais pas la Model 3. C'est l'usine initiale de Tesla qui les fabrique, elle a été très récemment agrandie pour assurer la production des 500 000 exemplaires en 2018. Comparer la Model 3 avec la Zoé et la I3 c'est bien mais il faut donner toutes les infos, pourquoi ne pas indiquer le pris de la I3 ? Elle est à partir de 37 300 € ! Tesla a annoncé l'autonomie en norme EPA, Zoé et Ampéra-E sont annoncé NEDC. Ca n'est pas comparable car la Zoé annoncée à 400 km par Renault est en réalité comprise entre 250 et 300 km selon les spécialistes automobiles. L'Ampéra-E a selon son constructeur a 520 km NEDC mais quand on regarde la fiche Canadienne du constructeur, c'est 380 km NEDC soit -27 %. La batterie de la Zoé est de 41 kw, la I3 de 33 kw alors en réalité, la I3 n'a que 200 à 250 km au maximum, les 410 annoncés sont avec le REX, prolongateur tant décrié. Bref j'en passe. Salut.
Répondre au commentaire
Nom profil

03/08/2017 - 22h46 -

Quelle mauvaise foie ! Production de 500 000 véhicules sur 2018. Puis trois autres usines sont prévues, la prochaine en Allemagne. Les bornes de rechargement n'ont aucun abonnement, on ne paie que la consommation,6 fois moins chère que l'essence. 8000 euros pour un passage en tout autonome qu'on active via mise à jour ! Equippements pré installés sur tous les modèles de base. Autonomie très proche de la réalité et la marque bénéficie d'un réseau de super chargeurs massivement installé. Cette marque a facilement 5 ans d'avance. C'est un boulevard que les autres constructeurs ont déniés vouloir prendre. Alors ce genre d'articles arrive bien tard et ne changera rien au succès, plus que mérité. On avait d'un côté des supers véhicules, de l'autre des véhicules électriques abordables. La model 3 est un véhicule éléctrique génial et abordable ! Motortrend, Bloomberg, Forbes, les premiers tests sont unanimes !
Répondre au commentaire
Nom profil

03/08/2017 - 19h51 -

L'article du rédacteur me fait sourire. Il n'a pas mis côte à côte les trois voitures. La ZOE est véhicule riquiqui et super cher avec la location de batterie, la BMW i3 est une caisse à savon et même avec son petit moteur de mobylette amélioré ne dépasse 110 km sur autoroute, la Leaf est un peu mieux mais reste laide. Quand les concurrents de la Tesla atteindront aussi les 500.000 véhicules livrés? J'oubliait la GM et la e-Ampera, du moche aussi. Rien compris aux clients finaux le rédacteur.
Répondre au commentaire
Nom profil

03/08/2017 - 15h35 -

La Tesla model 3 propose 345 km en EPA (en réel), la Zoé 400km en NEDC(condition impossible a atteindre...). Pour avoir tester la Zoé sur 20 000km jusqu'a présent. le 400 km NEDC correspond à 200km(hiver) - 250km(été) en réel. Donc la Tesla à un avantage en autonomie...Pour un prix équivalent Tesla Model 3 et Zoé+batterie. On peux faire la comparaison avec la i3 410km en NEDC soit 300 km en réel( vérifié sur l'i3 de mon patron) pour un prix de 37 500 euros ss option et ttc. Donc la Tesla sur les modèles français et allemand fait mieux^^ On va pas comparer vitesse, taille du coffre et co... Oui Tesla fait mieux.
Répondre au commentaire
Nom profil

03/08/2017 - 14h14 -

Bonjour Cédric Soares, Article intéressant, mais avec quelques approximations dont celle-ci: "De plus, le premier prix du Model 3 permet d’acquérir un véhicule disposant de 345 kilomètres d’autonomie. La troisième génération de Zoé en offre 400 km, la nouvelle BMW i3 410 km et la future Opel Ampera-E 520 km." CONNAISSEZ-VOUS la différence entre Cycle "EPA" (Américain) et Cycle "NDEC" (Européen)??? Car en réalité : - Renault Zoé : 400 Km (cycle NDEC). - BMW i3 : 300 Km (cycle NDEC) en full électrique - prolongée à 410 Km (Cycle NDEC) avec Range Extender thermique (pas 100% Electrique). - Opel Ampera-E : 520 Km (cycle NDEC) - En europe sera diponible en 2018 comme la Tesla Model 3. - Tesla Model 3 (batterie standard) : 220 miles (cycle EPA) soit 354,06 Km (cycle EPA), soit 424,87 Km (cycle NDEC). - Tesla Model 3 (Long Range) : 310 miles (cycle EPA) soit 498,9 Km (cycle EPA), soit 598,68 Km (cycle NDEC). PRESQUE 600 Km Alors "NO COMMENT" ...
Répondre au commentaire
Nom profil

03/08/2017 - 14h12 -

Je roule depuis quinze mois en Tesla, 53'000 km au compteur entre la Suisse et la France. Ou Tesla à tout juste, c'est dans le développement à marche forcée de son réseau de Super Chargeurs. Élément essentiel à la réussite de son pari ! Et sur ce point, Ils ont dix ans d'avance sur la concurrence... charger votre véhicule sur des bornes à 120 KW ou publics à 44 kW... y'a pas photo ! Quand à l'accès de la Model 3 au Super Chargeurs, Si on en croit le site Tesla, les 400 premiers KW/h annuel seront offerts, les suivants facturés (le prix en Suisse CHF 0.25 le kW/h). Bien inférieur à la plupart des prix pratiqués par les bornes public. Continue Elon, tu as tout juste!
Répondre au commentaire
Nom profil

03/08/2017 - 14h01 -

Il n'y a pas de comparaison avev Tesla model 3 et ta petite Zoe technologiquement ,design,préstations et la liste est longue.peut être un seul point en commun le prix.A part ça ne comparé jamais l'incomparable.Si comme tu essaye de comparer deux thermique de différentes catégories exemple un BMW série 3 avec un clio TCE1.0.Et aussi tu compare les volumes annuelle de productions .renault a un siècle derrière elle d'existante .Tant disque Tesla n'a à peine 10 ans .Ce que vous redoutez ou ceux qui t'ont payé pour cet article soit sûr et certain ça va bientôt arriver plutôt que tu l'imagine.ce n'est pas en 2040 c'est pour moins de 5ans.n'oublie pas que Tesla prépare au moins l'année prochaine 2 Gigafactory une en Chine et l'autre en europe.Et on verra qui suit et qui ne suit pas.
Répondre au commentaire
Nom profil

03/08/2017 - 13h27 -

Quel manque d'objectivité et de neutralité journalistique. Mais l'usine nouvelle est probablement sous perfusion des constructeurs automobiles français..
Répondre au commentaire
Lire la suite

Les entreprises qui font l'actu

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus