Pourquoi François Hollande préfère les compotes Andros ?

Par  - Publié le
François Hollande sur RTL
© PS

Le candidat socialiste à l’élection présidentielle a affirmé ce 4 mai sur les ondes de RTL qu’il appréciait "les compotes avec des morceaux fabriquées par un industriel du Lot". Comprendre : Andros. Et François Hollande peut d’autant plus les apprécier que le patron du groupe Frédéric Gervoson le connaît bien. Il pourrait même aider son département. Explications.

Les deux hommes ont déjà été vus ensemble. Notamment dans les gradins du stade de Brive, pour lequel Andros est sponsor. Mais un autre dossier les lie.

Frédéric Gervoson à la tête du groupe agroalimentaire est au cœur de l’actualité locale depuis plusieurs années. Il concentre d’une part une forte activité industrielle dans le Lot avec son usine historique située à Biars-sur-Cère.

Mais surtout en décembre dernier, il a investi quelque 2,5 millions d’euros en novembre dernier pour reprendre des anciens locaux industriels de l’entreprise Jacob Delafon à un fonds d’investissement américain. Un site localisé à Brive en Corrèze, fief du socialiste François Hollande.

Le retour du rail

Pour le groupe, cette implantation est stratégique car l’usine se situe à proximité de l’autoroute A20 reliant Paris à Toulouse. Mais surtout l’usine est raccordée à la voie ferrée, ce qui lui permettrait d'assurer, par le rail, des transports de marchandises (matières premières ou produits finis) entre Biars et Brive, où seraient positionnés des camions. Une manière de pallier le problème d’enclavement routier de la région.

Dans un entretien au journal Entreprendre magazine en décembre 2011, Frédéric Gervoson, à la tête du groupe assurait que "tout ce qui pourra être transporté par train entre notre site et Brive représente des camions en moins sur les routes du Lot et de la Corrèze".

Un combat vieux de près de 20 ans

Un atout pour les deux départements qui se déchirent depuis plusieurs années. En effet, en 1994 déjà l’entreprise Andros est à l’initiative d’une mobilisation des entreprises du bassin de Biars-sur-Cère. Toutes réclament alors la création d’un accès à l’autoroute A20 par le nord. Après 10 années de réflexion avec les élus, et une tentative avortée du fait du désistement du conseil général de Corrèze, les élus des deux départements relancent le projet, appelé Voie d'avenir. Avec pour objectif de "raccorder le bassin d’activités de Biars-Bretenoux à la RD 820 dans les plus brefs délais et dans les meilleures conditions de sécurité et d’insertion dans l’environnement".

A l’heure actuelle, aucune décision n’a encore été prise. Deux projets sont toujours en compétition pour ce projet, l’un passant par le nord, l’autre par le sud. "Le 22 octobre 2010, les deux conseils généraux ont décidé de ne pas décider, et depuis les choses trainent, commente Antoine Thieffry, président de l’association Turenne Environnement, contacté par L'Usine Nouvelle. Et l’industriel Andros comme les associations craignent que cela continue, au détriment de l’activité économique de la région".

Soutien en demi-teinte

Alors tous réclament un positionnement des élus. Le groupement d’associations de protection du patrimoine et de l'environnement Les Voies du bon sens ont interpellé François Hollande en décembre dernier. A l’occasion d’une visite dans la zone artisanale Les Martelaises le 10 décembre, le socialiste a dit "sa détermination à soutenir le projet d’Andros", tout en précisant que diverses questions devaient encore être réglées.

L’industriel pourrait donc aider le département à réaliser quelques économies. Car l’activation de la ligne ferroviaire permettrait aux collectivités d’aménager les routes existantes de Biars, sans à avoir à mettre la main à la poche pour créer une nouvelle voie. Selon Antoine Thieffry, président de l’association Turenne Environnement, qui soutient le projet Andros, "les seules études pour les projets Voie d’avenir coûtent déjà plus d’un million d’euros".

D’après les études menées par le groupe, la mise en œuvre de cette voie pourrait se faire rapidement, dans les 18 mois suivant la décision. Le groupe s’engage à investir cinq millions d’euros dans l’entrepôt de Brive et est prêt à se porter acquéreur du matériel de transport. Contacté par L'Usine Nouvelle, la direction n'était pas en mesure de nous apporter davantage de précision sur ce dossier.

Contreparties

Reste qu'Andros demande des engagements de la part des collectivités. Notamment sur la pérennité de l’exploitation de la ligne sur au moins 20 ans par le biais d’une concession ou d’un contrat de longue durée.

Les associations, elles, vont plus loin et réclament que la voie serve aussi au transport de voyageurs, pour permettre aux salariés de Brive et de Biars de pouvoir aller et venir plus facilement entre les deux villes. Un argument qui ne laisse pas François Hollande insensible. D’après Antoine Thieffry, le président du conseil général de Corrèze voulait faciliter la circulation entre les deux villes en refaisant la route.

Mais les responsables de Voie d’avenir précisent à L’Usine Nouvelle que "le projet Andros répond aux besoins d'une des entreprises, mais ne répond pas à l'ensemble des attentes du bassin. Ce projet pourrait avoir  un impact, s'il aboutit, sur certaines caractéristiques". Ce projet ne viendrait pas remplacer les deux autres de Voie d’avenir. "C’est certain que lors des réunions, le comité de suivi fait comme si le projet d’Andros n’existait pas", précise Antoine Thieffry. Le souci réside aussi dans le fait que légalement si la route est gérée par le département, le rail l’est par la région.

La prochaine réunion est prévue en juin. "Après les élections législatives", assure Antoine Thieffry. Après la présidentielle aussi. D'ici là, François Hollande aura peut-être d'autres priorités. Même s'il l'assure : en cas d'élection, il continuera le plus possible à aller faire ses courses lui-même.

Réécoutez les propos de François Hollande sur RTL

 


François Hollande, candidat PS, vendredi sur RTL... par rtl-fr

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Identifiez-vous