L'Usine de l'Energie

L’Energie, c’est aussi l’affaire de l’industrie. Pour comprendre les enjeux de la transition énergétique, suivre le développement des énergies renouvelables, décrypter les politiques environnementales et mesurer l’impact de ces changements sur la compétitivité des usines, L'Usine Nouvelle donne la parole aux industriels. Solaire, éolien, gaz de schiste, nucléaire, hydrogène, pétrole, charbon, biomasse, énergies offshores, isolation des bâtiments… toutes les énergies et les sujets seront traités par nos journalistes et notre réseau d’experts.
 

L'Usine de l'Energie

Pour faire face au grand froid, les usines ralentissent

Par  - Publié le
Usine sous la neige
© Escaliers Décors

Depuis quelques jours, un froid polaire s’abat sur la France. La consommation électrique atteint des sommets. L'occasion pour L'Usine Nouvelle d'analyser ce que font les industriels pour maîtriser leur consommation d’électricité.

"Pensez à ne pas chauffer les pièces inoccupées. Veillez à ne pas laisser inutilement les lumières allumées". Précautions nécessaires  pour pousser les particuliers à réduire leur consommation d’énergie. Surtout  lorsque la France frissonne, et que tous les systèmes de chauffage tournent à plein régime. Mais que font alors les industriels afin d'équilibrer le réseau électrique?

"Il n’est pas question de couper une usine. Nous agissons, machine par machine, process par process afin d’avoir le moins d’impact possible sur les coûts et sur la capacité de production de l’usine", explique Olivier Baud, l’un des fondateurs d’Energy Pool, contacté par L’Usine Nouvelle. Energy Pool est un agrégateur de modulation d’électricité pour les grands consommateurs. Il permet aux industriels d’accéder aux marchés d’effacement.

Elémentaire. Pour consommer moins, il suffit de faire tourner l’usine au ralenti. Un constat pourtant difficile à mettre en œuvre pour un industriel qui doit produire pour ses clients. "C’est la raison pour laquelle nous agissons de manière extrêmement ciblée". Contrairement aux contrats "Effacement jour de pointe" (EJP) d’EDF, c’est ici une seule partie de l’usine qui est mise au repos temporaire.

"On travaille en amont avec nos clients électro-intensifs pour déterminer quelle machine pourrait être arrêtée et à quel coût. Le jour où le froid arrive, nous sommes prêts", continue Olivier Baud.

La facture baisse de 3 à 10%

Derrière cette maîtrise de la consommation, se cache bien une logique économique de rentabilité. C’est tout l’intérêt que trouvent les industriels sur les marchés d’effacement. En effet, lorsqu’il efface 10 MW pendant une heure, il peut vendre cette énergie 3 à 4 fois plus chère qu’elle ne lui aura coûtée. La facture globale peut ainsi baisser de 3 à 10%.

Ce vendredi 3 février, Energy Pool devrait ainsi fournir 600 MW – effacés par ses clients -  à Réseau transport d’électricité. c'est l'énergie nécessaire à alimenter les villes de Nantes et Nice au moment de la pointe. La veille au soir, l’entreprise avait effacé 100 MW.

Le froid serait-il donc une aubaine pour les industriels ? Ralentissez la cadence, ça rapporte !  

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Les entreprises qui font l'actu

Recevez nos newsletters

Identifiez-vous