Polytech Clermont-Ferrand remporte la première course de voitures solaires du Maroc

Par  - Publié le
La voiture solaire
La voiture solaire
© cutsolaire.free.fr

La voiture solaire "Belenos", conçue et réalisée par l'Université française polytechnique de Clermont-Ferrand a remporté la première édition du premier Moroccan solar race challenge 2013.

Pari gagné. Sur une distance de 72 km, séparant les villes de Marrakech et Benguérir, la voiture solaire baptisée "Belenos" de l'Université française polytechnique de Clermont-Ferrand a franchi la première la ligne d'arrivée. Cette voiture a déjà participé à de nombreux challenges similaires à travers le monde.

Deuxième sur le podium, l'équipe de l'université turque Dokuz Eylul de la ville d’Izmir a franchi la ligne d'arrivée avec "Solaris". La France clôture le podium avec la voiture "Sunracer" soutenue par l'Institut national de l'énergie solaire (Ines) en Savoie, le CEA (Commissariat à l'énergie atomique) et le Lycée technique Monge de Grenoble.

la distinction spéciale des organisateurs

Le Maroc, avec la voiture "Green Car" de l'Université des sciences et techniques (FST) de Settat, au sud de Casablanca est arrivée en quatrième position avec la "distinction spéciale des organisateurs".

Première course du genre au Maroc, le Moroccan solar race challenge 2013 a réuni huit équipes. Parmi celles-ci, l'École Mohammedia d'ingénieurs (EMI) de Rabat avec "EMI Solar car " et l'École nationale supérieure d'électricité et de mécanique (Ensem) de Casablanca avec "Faab Solar car".

La course a vu aussi la participation (non officielle) de la voiture électrique "Matra Gem " venue de France et d'un tricycle solaire français lui aussi pouvant rouler jusqu'à 40 km par heure.

des ateliers pédagogiques pour les écoliers

Cette manifestation a été initiée sous l'égide des ministères de l'Énergie, de l'Enseignement supérieur et celui de l'Équipement et du transport avec le soutien de l'OCP (Office chérifien des phosphates).

Programme d'animation, parc de jeux, ateliers pédagogiques pour les écoliers et expositions de prototypes ont égayé cette première édition du Moroccan solar race challenge 2013.

L’organisation en revient à l'Institut de recherche en énergie solaire et en énergies nouvelles (Iresen) pour promouvoir des voitures solaires développées par les universités, les écoles d'ingénieurs et les établissements d'enseignement supérieur marocains.

Nasser Djama

 

Imprimer

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher

Identifiez-vous