Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Pôles de compétivité : l'heure du bilan

Publié le

Lors de la troisième Journée nationale des pôles de compétitivité, le secrétaire d'Etat aux PME, Hervé Novelli, a plaidé pour l'accélération de leur développement. L'évaluation des pôles doit débuter dans les prochains jours.

Pôles de compétivité : l'heure du bilan

Accélérer le développement des 71 pôles de compétitivité, lancés en juillet 2005. C'est en substance ce qu'a défendu le secrétaire d'Etat aux PME Hervé Novelli, lors de la 3e Journée nationale des pôles.
 
Le secrétaire d'Etat a également annoncé le démarrage du processus d'évaluation des pôles et de leur politique, initié par le gouvernement. Confiée au cabinet Boston Consulting Group associé à CM International, l'évaluation devrait étudier l'efficacité du dispositif de soutien public aux pôles et l'activité de chacun d'entre eux. Les résultats devraient être rendus avant juin 2008.
 
Sur le plan du développement de projets R&D, les pôles ont un succès indéniable. Clos le 30 novembre, le cinquième appel à projet a reçu 205 propositions de projets R&D. Les dossiers sélectionnés seront rendus publics fin février 2008. Depuis juillet 2005, 313 projets de R&D ont été sélectionnés au cours des quatre premiers appels à projets du Fonds unique interministériel (FUI), l'outil spécifique créé par l'Etat pour financer les pôles. Ils ont reçu au total près de 620 millions d'euros d'aides publiques, dont 469 millions d'euros du FUI.
 
2,35 millions d'euros à l'international
 
Les pôles de compétitivité négocient aussi le virage de l'international. L'Etat va ainsi accorder 2,35 millions d'euros à 14 dossiers retenus dans le cadre de l'appel à projets Partenariat technologique international. Ces projets sont censés aider les PME des pôles « à rechercher des financements européens et à conclure des accords internationaux ». De « 2 000 à 2 500 PME » devraient bénéficier du système pendant deux ans. 

Parmi ces 14 dossiers, sept sont destinés à inciter les PME des pôles de compétitivité à participer aux programmes européens, comme Eureka ou le 7e PCRD. Ils sont portés par Oseo Innovation, le pôle PASS en partenariat avec l' Université européenne des senteurs et saveurs, les pôles  Mer Bretagne et PACA, le pôle Lyon Urban Trucks&Bus, le groupe Mécafutur réunissant 5 pôles de compétitivité de l'Est dans le domaine des industries mécaniques), les 4 pôles de PACA regroupés dans Méditerranée technologies et enfin l'Agence nationale de la recherche technologique. 

Deux autres projets concernent la mise en place de partenariats bilatéraux, hors Union européenne. Industries et Agroressources devrait se rapprocher de partenaires en Amérique du Nord, Inde, Chine et Japon tandis que les pôles Viameca et Mipi visent la Russie et l'Europe de l'Est.

Enfin, les cinq derniers dossiers portent sur les deux domaines à la fois, la recherche de partenariat dans et hors Union. S'y retrouvent : les 3 pôles de biotechnologies  réunis, System@tic, Cap Digital, fondation Sophia-Antipolis pour les pôles du Sud-Est et Oseo Aquitaine pour ceux du Sud-Ouest.

Solène Davesne

Pour en savoir plus : l'état des lieux des 313 projets R&D des pôles financés par le FUI

A lire aussi dans l'Usine Nouvelle N°3081
du 14 au 20 décembre 2007
notre numéro spécial Innovation

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus