Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Plan solaire 2020 du Maroc : 39% déjà en développement, selon l'agence publique Masen

, , ,

Publié le

A quatre ans de l’échéance finale du Plan solaire marocain lancé en 2009, 39% de la puissance électrique installée est en cours de développement, selon l'agence publique solaire Masen. Noor I, la toute première centrale thermosolaire du royaume, devrait être opérationnelle dans quelques semaines. Reportage à Ouarzazate, épicentre du solaire marocain alors que le roi Mohammed VI veut accélerer la cadence.

Plan solaire 2020 du Maroc : 39% déjà en développement, selon l'agence publique Masen
Mustapha Bakkoury, président de Masen, l'agence solaire du Maroc.

Le mutisme d'Acwa Power, le développeur de la centrale solaire Noor I, durant le Morocco Solar Festival organisé à Ouarzazate ces 16, 17 et 18 octobre, n’aura eu d’égal que celui de l’Agence marocaine pour l’énergie solaire (MASEN).

Difficile de ne pas rapprocher leur attitude fuyante des évènements du début de semaine dernière. Que s'est-il passé ?

Le roi a convoqué le 13 octobre à Tanger tous les acteurs institutionnels et politiques de l’énergie pour leur demander de lui présenter dans un délai d’un mois une réflexion globale pour améliorer leur synergie et augmenter les objectifs de production électrique d’origine renouvelable.

Si Masen et l’ONEE parviennent à réaliser tous les projets annoncés d’ici 2020, ils auront réussi à installer une capacité de production d’électricité de 3280 MW, bien plus que l’objectif de 2 000 MW donné par le Plan Solaire Marocain en 2009.

Cependant, à l’heure actuelle, quatre ans avant l’échéance, seuls 780 MW, soit 39% du Plan, sont en cours d’adjudication ou de réalisation.

"Il faut avoir conscience qu’en 2009, Masen n’existait même pas. Aujourd’hui, la machine est huilée. Les choses peuvent aller beaucoup plus vite", tempère Badr Ikken, directeur général de l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN).

Noor I en phase terminale

La toute première centrale solaire du pays, "Noor I est en phase terminale, la partie construction est achevée, nous sommes en train d’achever les tests des sous-composants. Le démarrage de la production devrait avoir lieu dans quelques semaines", a indiqué Obaid Amrane, membre du directoire de Masen.

"Nous travaillons à la construction de Noor I depuis deux ans et demi. La construction est terminée à 95%. On travaille à présent à la mise en service. Le premier watt solaire sera injecté dans le réseau d’ici mi-novembre », précise Carlos Ledesma, directeur projet de Noor I chez Acciona, l’entreprise espagnole chargée de l’ingénierie, de la construction et de la mise en service livrera clés en main la centrale au groupe saoudien Acwa Power, développeur adjudicataire de l’appel d’offre de Masen.

Le 9 janvier dernier, Masen a confié la réalisation des stations Noor II et III par appel d’offres à Acwa Power à savoir respectivement 150 et 200 MW et un coût toal de 2,6 milliard de dollars. Cette fois, Acciona ne fait pas partie du consortium retenu.

"Nous ne sommes pas partis avec Acwa Power, mais nous avons a prévu de soumissionner pour Noor IV. Nous réalisons actuellement d’autres projets avec Acwa, notamment une tour solaire de 100 MW en Afrique du Sud. Il n’y a pas de problème entre nous !", assure Patricia Canada Villauris, directrice générale du développement commercial d'Acciona.

"Les travaux de Noor II et III sont en phase préparatoire", indique de son côté Obaid Amrane (photo ci-dessous)..

Début du photovoltaïque POUR l'ONEE

Deux autres projets sont en cours d’attribution. Fin septembre, l'agence Masen a lancé et clôturé son appel à pré-qualification pour le plan Photovoltaïque 1, dit PV1, regroupant à travers un seul appel d’offre les stations Noor IV à Ouarzazate  de 50 à 70 MW, Noor Laayoune et Noor Boujdour de 50 MW chacune.

Le reste du programme photovoltaïque est actuellement entre les mains de l’Office nationale de l’électricité (ONEE) qui doit développer de centrales de taille petite ou moyenne.

Ces fermes solaires "doivent permettre d’assurer une tension continue même dans les petites localités qui se situent en bout de ligne et qui peuvent souffrir de coupure de courant quand la consommation en amont de l’unique ligne électrique est forte", explique Badr Ikken.

Dans ce cadre, le projet Noor Tafilalt de 75 MW a été lancé : 49 entreprises ont répondu à l’appel à pré-qualification des développeurs clôturé le 18 septembre.

Il reste donc à l’Onee à développer quatre projets de centrales solaires photovoltaïques : Noor Argana pour 100 MW, Noor Atlas 1 pour 200 MW et Noor Atlas 2 dans une phase ultérieure à plus long terme pour 800 MW supplémentaires.

Masen doit également développer de son côté quatre autres grandes centrales solaires à Midelt (400 MW), Tarfaya (500 MW), Laayoune (400 MW) et Boujdour (100 MW), mais le processus d’appel d’offres pour ces projets n’a toujours pas été lancé.

"Le développement des sites est en cours, assure cependant Badr Ikken. Les terrains ont été acquis, les données de mesures ont été faites, les études sont menées." Le soleil attendra bien un peu.

Julie Chaudier, à Ouarzazate

Caractéristiques techniques du projet Noor I à Ouarzazate
Maitrise d'œuvre : Acwa, Aries IS, TSK EE, Acciona
Technologie : capteurs cylindro-paraboliques (CSP)
Capacité brute : 160 MW
Stockage thermique : 3 heures à pleine puissance
Localisation : 7 km est- nord-est d'Ouarzazate
Surface globale : 3 300 ha
Surface de la phase 1 : 450 ha
Niveau s'ensoleillement :  6,6 KWh / m2 / jour
Financement :  Banque africaine de développement, Banque européenne d'investissement, Banque mondiale, Agence française de développement, Kfw, Union européenne...
Coût : 1,042 milliard d'euros (chiffrage BAD de 2012)
Fournisseurs : Flabeg FE (miroirs), Flowserve, Siemens, Dow Dowtherm, Sugimat SL, Power Electronics...
 

 

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

27/10/2015 - 18h27 -

les français vont ils nous accompagner dans notre marathon...ou nous laisseront ils tomber au dernierr moment, comme ils l'ont fait à l'indépendance, quand leurs intérets leur ont dicté de partir ?
Répondre au commentaire

Les entreprises qui font l'actu

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus