Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Panasonic en chasse de 900 ingénieurs en intelligence artificielle d'ici 5 ans

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Vu sur le web Confronté à une érosion du chiffre d’affaires et du bénéfice, le géant japonais de l’électronique Panasonic parie sur l’intelligence artificielle et l’Internet des objets pour remonter la pente. Il prévoit de décupler ses effectifs dans ce domaine en les portant 1000 ingénieurs dans 5 ans. Pas sûr qu'il y parvienne.

Panasonic en chasse de 900 ingénieurs en intelligence artificielle d'ici 5 ans
Panasonic en quête de diversification dans les services.
© D.R.

En crise depuis 5 ans, Panasonic place ses espoirs dans la révolution de l’intelligence artificielle et de l’Internet des objets pour remonter la pente. Le géant japonais de l’électronique compte en faire l’axe central des activités R&D de sa nouvelle division d’innovation créée au début d’avril 2017. C’est-ce que rapporte le journal Nikkei Asian Review après une conférence de presse sur la nouvelle stratégie du groupe le 19 avril 2017.

Perte de 17% du chiffre d'affaires depuis 2011

Après des pertes record de 1526,3 milliards de yens sur les exercices fiscaux 2012 et 2013 clos en mars, le groupe d’Osaka, qui emploie 249 500 personnes dans le monde, reste toujours dans le vert. Mais confronté à la « commoditisation » de ses matériels d’électronique grand public et au déclin de produits comme les appareils photo numériques, il ne parvient pas à enrayer la baisse de chiffre d’affaires et de bénéfice. Depuis le pic de l’exercice 2011, il aura perdu 17% de son revenu estimé à 66 milliards de dollars pour l’exercice 2017.

Pour retrouver le chemin de la croissance, Panasonic ne veut pas se contenter d’un second train de restructuration des six activités encore déficitaires : écrans LCD, disques optiques, panneaux solaires, appareils photo numériques, semiconducteurs et PABX. Il mise sur l’intelligence artificielle pour réinventer ses produits, ses process et son modèle économique.

Diversification dans les services en vue

Aujourd’hui, le groupe, qui intégrait déjà cette technologie dans certains de ses produits comme les aspirateurs, compte une centaine d’ingénieurs dans ce domaine. L’objectif est de porter ce chiffre à 300 dans 2 ans puis 1 000 dans cinq ans. Contrairement à des géants d’internet tels que Google, Amazon ou Microsoft, Panasonic prévoit d’aller au-delà de l’intégration dans ses produits. Il songe à utiliser aussi l’intelligence artificielle dans ses usines et ses process pour en améliorer l’efficacité, à l’instar de ce que font déjà ses compatriotes NEC, Fujitsu ou Toshiba. Il ambitionne d’en faire également la base d’une diversification dans les services avec l’objectif de générer un chiffre d’affaires de plusieurs centaines de millions de dollars dans cette activité.

Mais Panasonic va se confronter à une dure réalité qui risque de le freiner dans ses ambitions : la pénurie de talents. Dans la chasse d’ingénieurs en intelligence artificielle, il est en compétition avec des géants d’internet du monde entier. Pas sûr qu’il soit de taille à rivaliser avec Google, Amazon ou Facebook.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus