Usine Nouvelle

S’inscrire à la newsletter
Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

"Nous livrerons plus d’avions que Boeing en 2019", affirme le patron d’Airbus

Olivier James , ,

Publié le

Dans le match industriel qui oppose Airbus et Boeing, le premier reste loin derrière le second en termes de production. Un écart qui pourrait être résorbé dès 2019, si Airbus respecte son planning de hausses de cadences.


Usine Airbus en Chine - Airbus

Depuis 2012, Boeing parvient à produire davantage d’avions qu’Airbus et ne cesse de creuser l’écart. Mais pour combien de temps encore ? Mardi 12 janvier, à l’occasion de la présentation des résultats commerciaux du groupe, le patron d’Airbus a assuré pouvoir inverser la tendance d’ici trois ans. Si l’avionneur européen a une fois de plus pu plastronner en termes de commandes nettes (1036 en 2015, contre 768 pour l’avionneur américain), il reste loin derrière au niveau des livraisons, avec 635 appareils contre 762 pour Boeing.

L’écart de production s’élève donc à 127 avions cette année, et a eu tendance à se creuser ces dernières années. En 2012, Boeing n’avait produit que 15 appareils de plus qu’Airbus. Comment Airbus compte-t-il reprendre la main sur le plan de la livraison, où les avionneurs génèrent la plus grande partie de leurs revenus ?

Les monocouloirs feront la différence

"Cet écart s’explique par les livraisons du 787 par rapport à l’A350, a noté Fabrice Brégier, le patron d’Airbus, en petit comité après la présentation des résultats commerciaux. Quand nous aurons réussi la montée en cadence de l’A350, cet écart sera gommé. En outre, sur l’A320, nous monterons en cadence, plus fort, plus vite et plus haut que Boeing. A l’horizon 2019, nous devrons donc livrer plus d’avions que Boeing". Airbus et Boeing seront au coude à coude en 2019, assure Fabrice Brégier, avec près de 930 appareils produit chacun sur l’ensemble de l’année.

Lancé trois ans après le 787 Dreamliner de Boeing, l’A350 n’a été livré qu’à 14 exemplaires en 2015. L’objectif d’Airbus est d’en produire 50 en 2016 et de parvenir à une cadence de 10 appareils par mois d’ici 2018. Or Boeing produit déjà 10 exemplaires par mois de son 787 et compte en produire 12 par mois en 2016 et 14 par mois à l’horizon 2020. Quant aux monocouloirs (A320 et 737), alors qu’Airbus a planifié un rythme mensuel de 60 appareils en 2019, Boeing envisage une cadence de 52 appareils mensuels en 2018.

Olivier James

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus