Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Notin passe la vitesse supérieure dans la Loire

, , ,

Publié le

Notin disposera d’une nouvelle usine à Panissières (Loire) à l’automne. Le fabricant de camping-cars pourra produire trois fois plus de véhicules dans ces ateliers grâce à un investissement de 5 millions d'euros.

Notin passe la vitesse supérieure dans la Loire © D.R. - Notin

Le fabricant de camping-car Notin va changer de cylindrée avec sa nouvelle usine en cours de construction à Panissières (Loire). Il investit 5 millions d’euros dans ce site de 8 500 m² qui devrait être opérationnel cet automne.

Avec ce nouvel outil, il pourra produire 500 camping-cars chaque année, contre 150 dans ses ateliers actuels. La nouvelle usine sera dotée de deux lignes de production, d’un ilot spécifique pour les gros véhicules. Cela permettra de réduire les délais d’attente qui ont tendance à s’allonger sur certains modèles. Par ailleurs, Notin va investir près d’un million d'euros dans l’achat de matériels. Cette montée en cadence entrainera une augmentation de ses effectifs qui devraient plus que doubler dans les trois ans. L’entreprise emploie aujourd’hui 70 personnes.

Accroitre les ventes à l'export

Dans le giron du groupe Trigano depuis cinq ans, Notin est renommé pour ses camping-cars haut de gamme, majoritairement de plus de 3,5 tonnes. Avec son grand gabarit, le modèle le Liner peut embarquer une petite voiture électrique ou une Smart. Toute la production des véhicules est intégrée. Notin est notamment le seul à fabriquer les meubles en bois de ses camping-cars. "Nous voulons garder notre savoir-faire, notre image de marque synonyme de qualité, et notre philosophie dans notre manière de travailler et de concevoir nos modèles", souligne Guerric Bruand, directeur général de Notin.

Notin connaît une croissance moyenne de ses ventes de 15 à 20 % ces dernières années. Sur le dernier exercice clos fin août, son chiffre d’affaires s’est élevé à 23,1 millions. Avec ses futures capacités de production, le fabricant français compte accroitre ses ventes à l’export, en particulier en Allemagne et en Scandinavie après avoir dû réfréner ses ambitions sur certains marchés pour mieux satisfaire la demande française.

Vincent Charbonnier

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus