Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'usine Agro

Non, les Français ne sont pas les premiers consommateurs au monde de chocolat, mais…

Gaëlle Fleitour , ,

Publié le

En France, 15% des ventes de chocolat s’effectuent entre Noël et Pâques. L’occasion de casser des idées reçues en vous dévoilant tous les chiffres du secteur…

Non, les Français ne sont pas les premiers consommateurs au monde de chocolat, mais… © Guittet Pascal - L'Usine Nouvelle

Les 7 èmes consommateurs mondiaux de chocolat…

Avec 6,95 kilogrammes par habitant en 2014, notre consommation de chocolat figure dans la moyenne européenne. Soit deux fois moins qu’en Allemagne et en Suisse ! 83% de nos compatriotes en consomment au moins une fois par semaine, selon la Confédération des chocolatiers confiseurs de France. Près de 85% des chocolats sont vendus via les grandes surfaces.

Des consommateurs atypiques

Mais "le consommateur français est complètement atypique par rapport au reste du marché mondial !", explique Patrick Poirrier, le président du Syndicat du Chocolat et PDG du groupe Cémoi, le numéro un français du secteur. Car chez nous, un tiers des ventes sont réalisées avec les tablettes de chocolat, qui concentrent donc la majorité de l’innovation. Les bonbons de chocolat, bouchées et rochers représentent pour leur part près d’un quart des achats. Autre spécificité des Français : leur appétence pour le chocolat noir, qui constitue 30% des ventes, contre 5% dans la moyenne européenne.

Des spécificités auxquels les industriels doivent s’adapter. Y compris le numéro mondial des biscuits et chocolats, l’américain Mondelez (ex Kraft Foods), qui compte 25 marques sur le territoire français (Lu, Côte d’Or, Toblerone, Milka…), où il est numéro trois. "En France, les trois quarts de notre chiffre d’affaires sont réalisés par des marques locales, confiait le directeur général de Mondelez France, Mathias Dosne, lors de l’évènement Food Morning le 4 avril. En rayon, il existe 105 références de tablettes de chocolat, un record mondial. Il y a des fourrés fins, des fourrés épais, du chocolat à pâtisser, qui est une particularité française... En France, Côte d’Or vient de lancer un chocolat noir bio à la pointe de sel, l’exemple-même de la sophistication."

Le deuxième producteurs européens

Avec 10% environ de la production du Vieux Continent, "la France est le deuxième fabricant européen derrière l’Allemagne et devant le Royaume-Uni, explique Nelly Bonnet, responsable Economie des filières et marchés au Syndicat du Chocolat. Elle bénéficie à l’échelle mondiale de son image et de son savoir-faire sur le travail du chocolat noir et la diversité de son offre."

Sur un marché européen mature, les industriels français du chocolat tablent… sur l’innovation et l’export, en hausse de 30% sur ces dix dernières années, avec 250 000 tonnes exportées en 2016. Mais à l’heure actuelle, la balance commerciale de la France reste déficitaire, car les importations en chocolat des pays voisins restent importantes, sous la pression sur les prix exercée par la grande distribution.

Consomment moins mais plus cher

Avec 381 000 tonnes de chocolat dégustées l’an dernier, le marché français a vu ses volumes chuter de 0,9%. Mais sa valeur croître de 2,1%, pour atteindre 3,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Créé il y a près d’un siècle et demi, le Syndicat du Chocolat représente 85 % de ce secteur avec 90 entreprises françaises (Cémoi, Réauté, Weiss, De Marlieu…) ou étrangères (Mondelez, Ferrero, Nestlé, Mars…) : de première et deuxième transformation, fabricants de produits finis, réseaux de boutiques de chocolat (Jeff de Bruges…).

Elles représentent 30 000 emplois, dont 15 400 en production avec plus d’une centaine de sites dans l’Hexagone, dans lesquels elles ont encore investi plus de 100 millions d’euros l’an dernier. Et travaillent à 70% à partir de fèves de cacao provenant de Côte d’Ivoire. A Pâques, ce sont 4% de leurs ventes annuelles qu’elles s’apprêtent à réaliser.

Gaëlle Fleitour, avec Franck Stassi

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus