Dossier

La France du numérique : tout le potentiel digital de nos régions

Midi-Pyrénées : Intelligence embarquée pour systèmes mobiles

Par  - Publié le | L'Usine Nouvelle n° 3306
Daniel Benchimol
Daniel Benchimol
© D.R.

  Portée historiquement par le développement de l'aéronautique et de l'espace, la filière numérique joue désormais sa propre carte avec la structuration de DigitalPlace, son nouveau cluster.

L'aéronautique et le spatial ont boosté les secteurs de l'informatique et des télécommunications. La région Midi-Pyrénées, qui s'appuie sur un pôle de recherche et d'enseignement supérieur de premier plan, compte plus de 38 000 emplois répartis dans quelque 3 500 entreprises. Historiquement reconnue pour ses expertises en informatique (temps réel, sûreté de fonctionnement, systèmes embarqués critiques, instrumentation scientifique et technique, imagerie et géolocalisation), la filière a su valoriser ses savoir-faire en intelligence embarquée, acquis dans l'aviation et le satellite, en direction des nouveaux systèmes mobiles de type smartphones et tablettes.

En cohérence avec ses pôles de compétitivité (Aerospace Valley, AgriMip Innovation et Cancer-Bio-Santé), elle a aussi développé de nouveaux champs d'innovation avec des applications spatiales au service de l'agriculture ou encore de l'e-santé. Dynamisé depuis plus de dix ans par la Mêlée numérique, l'association fédératrice des acteurs du secteur en Midi-Pyrénées, qui anime la Cantine de Toulouse, le numérique s'engage dans une nouvelle démarche de développement économique, avec le cluster DigitalPlace.

FittingBox fournit des lunettes

Créé en août 2006 par un ingénieur de l'Insa, Ariel Choukroun, et un diplômé d'HEC, Benjamin Hakoun, FittingBox s'est imposé en peu de temps dans les solutions d'essayage virtuel de lunettes sur internet (15 millions d'essayages en ligne en 2011) ou dans les points de vente des opticiens. La société, implantée à Labège (Haute-Garonne) et à Paris, fournit des solutions interactives et du contenu numérique pour les plus grands acteurs du secteur de la lunetterie. FittingBox, qui emploie une quarantaine de personnes, réalise plus de 50 % de ses activités à l'international.

Pole Star géolocalise indoor

Assurer le suivi de transport routier de matières dangereuses sans perte de position GPS dans les tunnels ou faciliter les déplacements de personnes dans des lieux publics tels que les centres commerciaux, c'est ce que proposent les applications de géolocalisation de la société toulousaine Pole Star. Déjà mise en oeuvre à l'aéroport Paris - Charles-de-Gaulle, sa solution NeoCampus vient d'être retenue par l'aéroport Toulouse-Blagnac. Elle permet de guider le voyageur au sein de l'aérogare et de lui envoyer des informations utiles sur son smartphone. Créé en janvier 2002 par Christian Carle et Jean Chenebault, Pole Star a réalisé 1,2 million d'euros de chiffre d'affaires en 2010. Elle emploie 19 personnes, dont trois dans sa filiale aux États-Unis.

Noomeo scanne en 3D

Créé en avril 2007 et basé à Labège (Haute-Garonne), Noomeo commercialise un scanner 3 D portable pour la modélisation de produits. Principalement dédiés à la numérisation industrielle pour l'aéronautique, son scanner et ses solutions logicielles adaptées ont déjà séduit de nombreux clients dans plus d'une quinzaine de pays. La société, qui emploie 15 salariés, cherche dorénavant à imposer son savoir-faire auprès des compagnies aériennes, pour les opérations de petite maintenance des appareils au sol. Pour faire face à ce tout nouveau marché, Noomeo, qui avait besoin de renforcer son assise financière, vient de rejoindre le groupe régional Erco Finances, installé à Montauban (Tarn-et-Garonne) et qui regroupe des PMI innovantes régionales.

Als@tis efface les zones blanches

 

 

 

 

SigFox fait communiquer les objets

Créé en 2009 par Ludovic Le Moan, qui a déjà à son actif la création de plusieurs start-up du numérique (Goojet, Anyware Technologies, Lucyde), Sigfox Wireless (12 salariés) a l'ambition de structurer sur le territoire français un réseau de communication bas débit, à haut niveau de contraintes, conçu et dédié aux objets, pour ce que l'on appelle communément la communication M2M ("machine to machine"). La start-up de Labège (Haute-Garonne) gère un consortium de 11 partenaires (entreprises et laboratoires), dans le cadre d'un projet labellisé par le pôle Aerospace Valley, qui devrait mobiliser pas moins de 22,8 millions d'euros.

ITrust sécurise l'environnement collaboratif

 

 

 

Imprimer
Afficher tous les magazines par année

Partagez l’info :

Partager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedin envoyer à un ami

Effectuer une autre recherche

Rechercher
Recevez nos newsletters

Identifiez-vous