Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Maugars Industrie investit pour répondre à la demande de son client Safran Nacelles

, , , ,

Publié le

Maugars Industrie investit un million d’euros dans son usine du Havre (Seine-Maritime) pour répondre aux cadences de production demandées par son client et voisin Safran Nacelles (ex-Aircelle). Le fabricant de composants de nacelles est confronté à une augmentation de charge très importante dans le cadre du programme de l’A320 neo, le nouveau moyen-courrier d’Airbus qui va remplacer l’A320.

Maugars Industrie investit pour répondre à la demande de son client Safran Nacelles © Maugars Industrie

Maugars Industrie, le spécialiste de l’usinage sur plans, installé au Havre (Seine-Maritime), vient d’investir 1 million d’euros dans son parc machines pour répondre aux cadences de production demandées par son client et voisin Safran Nacelles (ex-Aircelle). Le cœur de cet investissement est une machine de fraisage 5 axes robotisée que l’entreprise doit réceptionner dans les prochains jours. La machine usinera des pièces mécaniques complexes en aluminium, titane et cuivre.

Maugars Industrie, qui a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires de 7,5 millions d’euros, emploie 60 salariés sur deux sites : au Havre, son siège social, et à Honfleur, spécialisé dans le décolletage.

"Nous avons signé un contrat de 5 ans avec Safran Nacelles. Nous devons, pour ce marché, augmenter le nombre de pièces par 5 d’ici fin 2018, explique Christophe Mangeol, directeur de Maugars Industrie. Sans cette nouvelle machine très performante qui permet un rythme très rapide de chargement de palettes, nous serions incapables de répondre à ces cadences de production."

Investissements chez Safran Nacelles aussi

Safran Nacelles, qui fabrique au Havre, avec 1 600 salariés, des composants de nacelles en matériaux composites pour différents constructeurs (Airbus, Dassault, GE, Bombardier, Comac, Soukhoï), est confronté à une augmentation de charge très importante due au programme de l’A320neo.

"Nous avons l’obligation d’être en capacité d’atteindre en trois ans les mêmes cadences que celles atteintes en 30 ans sur la version classique de l’A320, soit 600 nacelles en 2019", confiait en septembre Jean-Marie Dubos, directeur de Safran Nacelles.

Pour répondre à cette charge accrue, Safran Nacelles vient de réceptionner un autoclave de très grande taille (5 mètres de diamètre, 14 mètres de longueur), s’ajoutant aux quatre existants, pour la cuisson des pièces composites des nacelles équipant les moteurs du nouvel appareil. Soit 2,5 millions d’euros d’investissement : 1 million pour l’autoclave et 1,5 million pour le bâtiment qui va l’abriter.

Claire Garnier

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus